EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

DEBOUT LES FEMMES ! - Gilles Perret et François Ruffin
A PROPOS
“Le projet du film est venu de François Ruffin, qui a obtenu de la part de l’Assemblée une mission d’information parlementaire”, précise-t-il. L’idée centrale du film est de “faire l’état des lieux de tous ces métiers dans le pays et de voir comment changer le statut des personnes qui les exercent.” En effet, le film s’intéressera aux « métiers du lien », notamment aux auxiliaires de vie auprès des personnes âgées, aux aides pour enfants en situation de handicap, aux femmes de ménage et aux assistantes maternelles. Dans un livre paru il y a un an, Leur folie, nos vies (éd. LLL), François Ruffin défendait déjà la création d’un statut pour les “métiers du lien” ou du “care”.

“Cette mission parlementaire était un bon support pour faire un road trip dans le monde de la précarité féminine : partir à la rencontre de ces gens avec une ambition menée par François Ruffin, celle de faire changer des choses. C’est le premier road trip parlementaire”, ajoute Gilles Perret, qui suit le travail du député de la France Insoumise et rédacteur en chef du journal Fakir depuis une quinzaine d’années.

Concernant le tournage, Gilles Perret souligne que “contrairement à J’veux du soleil qui a été tourné sur six jours, le tournage de Debout les Femmes ! s’est étalé sur une grosse période, allant du mois de décembre 2019 jusqu’à l’été 2020.


Soirée organisée en collaboration avec l'association Cinéma Parlant
Avant-première / Ciné doc
vendredi 1 octobre à 20h00
en présence de Gilles Perret, réalisateur


DEBOUT LES FEMMES !
de Gilles Perret et François Ruffin
Documentaire
FRANCE - 2021 - 1h25
" Mais qui m’a mis cette tête de con ? " Ce n'est pas le grand amour entre le député En Marche ! Bruno Bonnell et l’insoumis François Ruffin. Et pourtant... C'est parti pour le premier "road-movie parlementaire" à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades, nos personnes âgées. Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir. Ensemble, ils vont se bagarrer, des plateaux télés à la tribune de l’Hémicycle, pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dans leur statut, dans leurs revenus. Et s’il le faut, ils réinventeront l’Assemblée…