ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

ÊTRE PROF - Ciné doc - 2022-12-08

Ciné doc - jeudi 08 décembre à 20h00

ÊTRE PROF de Emilie Thérond

ERNEST ET CÉLESTINE - LE VOYAGE EN CHARABIE - Avant Première - 2022-12-11

Avant Première - dimanche 11 décembre à 11h15

ERNEST ET CÉLESTINE - LE VOYAGE EN CHARABIE de J. Chheng & Jean-Christophe Roger

L'ARMÉE DES 12 SINGES - Plans Cultes - 2022-12-13

Plans Cultes - mardi 13 décembre à 19h30

L'ARMÉE DES 12 SINGES de Terry Gilliam

LE CINQUIÈME ÉLÉMENT de Luc Besson

BOYZ'N THE HOOD - Soirée CinéConf - 2022-12-15

Soirée CinéConf - jeudi 15 décembre à 20h00

BOYZ'N THE HOOD de John Singleton

ANNIE COLÈRE - Soirée rencontre - 2022-12-19

Soirée rencontre - lundi 19 décembre à 20h00

ANNIE COLÈRE de Blandine Lenoir

OPÉRATION PÈRE NOËL - Ciné goûter - 2022-12-22

Ciné goûter - jeudi 22 décembre à 15h30

OPÉRATION PÈRE NOËL de Marc Robinet & Caroline Attia

E.T L'EXTRA TERRESTRE - Plans Kids - 2022-12-26

Plans Kids - lundi 26 décembre à 13h15

E.T L'EXTRA TERRESTRE de Steven Spielberg

ERNEST ET CÉLESTINE - LE VOYAGE EN CHARABIE - Ciné goûter - 2022-12-29

Ciné goûter - jeudi 29 décembre à 13h30

ERNEST ET CÉLESTINE - LE VOYAGE EN CHARABIE de J. Chheng & Jean-Christophe Roger

DIVERTIMENTO - Avant-première - 2023-01-05

Avant-première - jeudi 05 janvier à 20h00

DIVERTIMENTO de Marie-Castille Mention-Schaar

BEETLEJUICE - Plans Cultes - 2023-01-10

Plans Cultes - mardi 10 janvier à 20h00

BEETLEJUICE de Tim Burton

MARS ATTACKS ! de Tim Burton

LES ANNÉES SUPER 8 - Ciné doc - 2023-01-19

Ciné doc - jeudi 19 janvier à 20h00

LES ANNÉES SUPER 8 de Annie Ernaux & David Ernaux-Briot

HAPPINESS THERAPY - Cinélégende - 2023-02-06

Cinélégende - lundi 06 février à 20h00

HAPPINESS THERAPY de David O. Russell

DIRTY DANCING - Plans Cultes - 2023-02-14

Plans Cultes - mardi 14 février à 20h00

DIRTY DANCING de Emile Ardolino

LA FUREUR DE VAINCRE - Plans Cultes - 2023-03-14

Plans Cultes - mardi 14 mars à 20h00

LA FUREUR DE VAINCRE de Lo Wei

LA FUREUR DU DRAGON de Bruce Lee

L'ÉCHAPPÉE BELLE - Cinélégende - 2023-04-03

Cinélégende - lundi 03 avril à 20h00

L'ÉCHAPPÉE BELLE de Paolo Virzì

L'IMPASSE - Plans Cultes - 2023-04-11

Plans Cultes - mardi 11 avril à 20h00

L'IMPASSE de Brian De Palma

MULHOLLAND DRIVE - Plans Cultes - 2023-05-09

Plans Cultes - mardi 09 mai à 20h00

MULHOLLAND DRIVE de David Lynch

DIRTY DANCING - Emile Ardolino

A PROPOS

Au départ, Dirty dancing est un script de la scénariste Eleanor Bergstein, qui s’appuie sur sa propre enfance et la relation de deux personnages, issus de classes sociales différentes. Ces derniers s’unissent, dans tous les sens du terme, à travers une danse lascive. La trame, qui se situe au début des années 60, permet aussi de décliner, à travers certaines scènes et chansons, la nostalgie d’une Amérique très largement fantasmée, que des tubes comme le célèbre Be my baby des Ronettes ou Hey ! Baby, de Bruce Channel, viennent illustrer par leur gaieté naturelle.
Dirty Dancing raconte la liaison entre une jeune fille de bonne famille et son professeur de danse et c’est évidemment sur l’idylle que va se concentrer le film. Les allusions à des questions sociétales, comme celles qui concernent la segrégration raciale ou l’avortement, passent globalement inaperçues, le sirop sentimental recouvrant de toute sa consistance poisseuse des problématiques fondamentalement liées à l’histoire des États-Unis.
Emile Ardolino, qui signa, à la fin des années 70 et au début des années 80 des documentaires réputés sur la danse, n’a pas pour ambition d’asséner de bien grandes vérités : plutôt de divertir le spectateur, en s’appuyant sur les chorégraphies millimétrées de Kenny Ortega, qui contribuèrent largement au succès planétaire du fim, d’autant que les acteurs principaux, Jennifer Grey et Patrick Swayze, déjà partenaires dans L’aube rouge, le film de guerre réalisé par John Millus, en 1984, ont tous deux une formation de danseurs et assurent eux-mêmes le spectacle. Leur duo est d’une niaiserie tellement charmante que certaines des répliques, involontairement comiques, sont des morceaux cultes qui font, depuis longtemps, la joie des amateurs de nanars (ah, le fameux "On laisse pas Bébé dans un coin" asséné par Johnny). Restent le charme gentiment rétro de son interprète féminine, la ringardise assumée de Patrick Swayze et deux chansons nunuches devenues des tubes : The Time of My Life, de Jennifer Warmes et Bill Medley, She’s Like The Wind , une bluette co-écrite par Swayze et interprété par lui-même. Ceux qui se shootent au revival eighties et écoutent Radio Nostalgie, mais aussi les plus jeunes qui plébiscitent au quarantième degré ce film aussi stupide qu’attachant, trouveront toujours de quoi se divertir en le revoyant.
A l’époque, aux États-Unis, Dirty Dancing rencontra un succès aussi inattendu que foudroyant, rapportant 63 millions de dollars, pour un budget initial de 6 millions. En France, il acquit petit à petit son statut de film culte, grâce à la VHS, aux rediffusions télés et à sa bande originale mémorable.
Jérémy Gallet (Avoiralire.com)

Plans Cultes
mardi 14 février à 20h00

SPÉCIALE SAINT VALENTIN


DIRTY DANCING

de Emile Ardolino

avec Jennifer Grey, Patrick Swayze, Jerry Orbach
USA - 1987 - 1h40 - VOST

Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu'au jour où elle découvre qu'un groupe d'animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c'est le début de l'émancipation grâce au "dirty dancing", cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.

A PROPOS

Au départ, Dirty dancing est un script de la scénariste Eleanor Bergstein, qui s’appuie sur sa propre enfance et la relation de deux personnages, issus de classes sociales différentes. Ces derniers s’unissent, dans tous les sens du terme, à travers une danse lascive. La trame, qui se situe au début des années 60, permet aussi de décliner, à travers certaines scènes et chansons, la nostalgie d’une Amérique très largement fantasmée, que des tubes comme le célèbre Be my baby des Ronettes ou Hey ! Baby, de Bruce Channel, viennent illustrer par leur gaieté naturelle.
Dirty Dancing raconte la liaison entre une jeune fille de bonne famille et son professeur de danse et c’est évidemment sur l’idylle que va se concentrer le film. Les allusions à des questions sociétales, comme celles qui concernent la segrégration raciale ou l’avortement, passent globalement inaperçues, le sirop sentimental recouvrant de toute sa consistance poisseuse des problématiques fondamentalement liées à l’histoire des États-Unis.
Emile Ardolino, qui signa, à la fin des années 70 et au début des années 80 des documentaires réputés sur la danse, n’a pas pour ambition d’asséner de bien grandes vérités : plutôt de divertir le spectateur, en s’appuyant sur les chorégraphies millimétrées de Kenny Ortega, qui contribuèrent largement au succès planétaire du fim, d’autant que les acteurs principaux, Jennifer Grey et Patrick Swayze, déjà partenaires dans L’aube rouge, le film de guerre réalisé par John Millus, en 1984, ont tous deux une formation de danseurs et assurent eux-mêmes le spectacle. Leur duo est d’une niaiserie tellement charmante que certaines des répliques, involontairement comiques, sont des morceaux cultes qui font, depuis longtemps, la joie des amateurs de nanars (ah, le fameux "On laisse pas Bébé dans un coin" asséné par Johnny). Restent le charme gentiment rétro de son interprète féminine, la ringardise assumée de Patrick Swayze et deux chansons nunuches devenues des tubes : The Time of My Life, de Jennifer Warmes et Bill Medley, She’s Like The Wind , une bluette co-écrite par Swayze et interprété par lui-même. Ceux qui se shootent au revival eighties et écoutent Radio Nostalgie, mais aussi les plus jeunes qui plébiscitent au quarantième degré ce film aussi stupide qu’attachant, trouveront toujours de quoi se divertir en le revoyant.
A l’époque, aux États-Unis, Dirty Dancing rencontra un succès aussi inattendu que foudroyant, rapportant 63 millions de dollars, pour un budget initial de 6 millions. En France, il acquit petit à petit son statut de film culte, grâce à la VHS, aux rediffusions télés et à sa bande originale mémorable.
Jérémy Gallet (Avoiralire.com)



Plans Cultes - SAISON 2022-2023
mardi 20 septembre à 20h00
CHRISTINE de John Carpenter
mardi 11 octobre à 20h00
SOLEIL VERT de Richard Fleischer
lundi 31 octobre à 20h00
RING de Hideo Nakata
DARK WATER de Hideo Nakata
mardi 15 novembre à 20h00
VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER de Michael Cimino
mardi 13 décembre à 19h30
L'ARMÉE DES 12 SINGES de Terry Gilliam
mardi 10 janvier à 20h00
BEETLEJUICE de Tim Burton
MARS ATTACKS ! de Tim Burton
mardi 14 février à 20h00
DIRTY DANCING de Emile Ardolino
mardi 14 mars à 20h00
LA FUREUR DU DRAGON de Bruce Lee
mardi 11 avril à 20h00
L'IMPASSE de Brian De Palma
mardi 9 mai à 20h00
MULHOLLAND DRIVE de David Lynch