ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

FLOW, LE CHAT QUI N'AVAIT PLUS PEUR DE L'EAU - Avant-première jeune public / Estival Premiers Plans - 2024-08-25

Avant-première jeune public / Estival Premiers Plans - dimanche 25 août à 15h30

FLOW, LE CHAT QUI N'AVAIT PLUS PEUR DE L'EAU de Gints Zilbalodis

LA GUERRE EST DÉCLARÉE - Soirée rencontre - 2024-09-10

Soirée rencontre - mardi 10 septembre à 20h00

LA GUERRE EST DÉCLARÉE de Valérie Donzelli

LA THÉORIE DU BOXEUR - Ciné doc - 2024-09-19

Ciné doc - jeudi 19 septembre à 20h00

LA THÉORIE DU BOXEUR de Nathanaël Coste

UNE NUIT EN ENFER - Robert Rodriguez

A PROPOS

Tarantino + Rodriguez + Clooney + Keitel + des fêlés complets comme Cheech Marin, Tom Savini, Danny Trejo ou Fred Williamson… Que demande le peuple ? Surtout si l’on ajoute à ce succulent mélange, les belles et sexy Salma Hayek et Juliette Lewis !
Une Nuit en Enfer est devenu au fil des années un film culte et pas uniquement grâce à la présence d’un Tarantino aux nombreux fans hystériques. Déjanté dans son écriture (merci Tarantino), déjanté dans sa réal (merci Rodriguez), le duo de choc fait des ravages. Chose rare et osée du moins dans ces proportions, le film se présente presque comme un court diptyque dans sa construction grâce à sa rupture de ton centrale qui fait d’un seul film, une sorte de double programme dont on pressent l’attirance pour le cinéma grindhouse d’antan, attirance que les deux metteurs en scène vont exploiter pleinement plusieurs années plus tard avec le tandem Boulevard de la Mort et Planet Terror… Premier film, le Une Nuit en Enfer en forme de thriller westernien fonctionnant à merveille dans le mélange cool attitude violent mais décalé et de dialogues percutants signés l’ami Quentin placés dans la bouche d’un Clooney énorme à mille lieux de ses prestations de beau mâle de ses dames, dans un rôle charismatique de truand impitoyable mais raisonné. De la raison, Seth en a besoin pour canaliser son frère, un Tarantino himself fou à lier, violeur psychopathe limite pédophile !
Puis vient une seconde partie en total décalage avec la première, comme si l’on avait zappé pour passer sur une autre chaîne. Une partie horrifique et gore où le film surprend tout son monde en basculant dans un délire vampiro-mutants zombiesques. Du délire presque cartoonesque, dynamique et qui décoiffe, où notre pauvre bande va devoir s’allier pour faire front commun face à une horde sanguinaire et affamée, emmenée par une Salma Hayek devant laquelle on serait presque tenté de se laisser manger tout cru. Et à l’image des personnages, c’est dans l’incompréhension que l’on bascule face à ce qui devient un grand n’importe barré et jouissif.
Du cinéma juste génial, juste bandant, juste ultra-fun !
Mondociné

Plans Cultes
mardi 31 octobre 2023 à 20h00

L'ÉPOUVANTABLE SOIRÉE
 
20h00 : UNE NUIT EN ENFER de Robert Rodriguez
22h00 : VAMPIRES EN TOUTE INTIMITÉ de Taika Waititi

Tarif spécial soirée : 10€ les 2 films sinon tarifs habituels


UNE NUIT EN ENFER

de Robert Rodriguez

avec George Clooney, Quentin Tarantino, Harvey Keitel
USA - 1996 - 1h47 - VOST - Réédition Interdit aux moins de 16 ans

Deux criminels prennent une famille en otage près de la frontière mexicaine, après une cavale particulièrement sanglante durant laquelle ils ont tué un policier et kidnappé l'employée d'un magasin. Ils se rendent tous ensemble dans un bar pour routier au-delà de la frontière mexicaine, appelé le "Titty Twister", établissement qui leur réserve pas mal de surprises une fois la nuit tombée...

A PROPOS

Tarantino + Rodriguez + Clooney + Keitel + des fêlés complets comme Cheech Marin, Tom Savini, Danny Trejo ou Fred Williamson… Que demande le peuple ? Surtout si l’on ajoute à ce succulent mélange, les belles et sexy Salma Hayek et Juliette Lewis !
Une Nuit en Enfer est devenu au fil des années un film culte et pas uniquement grâce à la présence d’un Tarantino aux nombreux fans hystériques. Déjanté dans son écriture (merci Tarantino), déjanté dans sa réal (merci Rodriguez), le duo de choc fait des ravages. Chose rare et osée du moins dans ces proportions, le film se présente presque comme un court diptyque dans sa construction grâce à sa rupture de ton centrale qui fait d’un seul film, une sorte de double programme dont on pressent l’attirance pour le cinéma grindhouse d’antan, attirance que les deux metteurs en scène vont exploiter pleinement plusieurs années plus tard avec le tandem Boulevard de la Mort et Planet Terror… Premier film, le Une Nuit en Enfer en forme de thriller westernien fonctionnant à merveille dans le mélange cool attitude violent mais décalé et de dialogues percutants signés l’ami Quentin placés dans la bouche d’un Clooney énorme à mille lieux de ses prestations de beau mâle de ses dames, dans un rôle charismatique de truand impitoyable mais raisonné. De la raison, Seth en a besoin pour canaliser son frère, un Tarantino himself fou à lier, violeur psychopathe limite pédophile !
Puis vient une seconde partie en total décalage avec la première, comme si l’on avait zappé pour passer sur une autre chaîne. Une partie horrifique et gore où le film surprend tout son monde en basculant dans un délire vampiro-mutants zombiesques. Du délire presque cartoonesque, dynamique et qui décoiffe, où notre pauvre bande va devoir s’allier pour faire front commun face à une horde sanguinaire et affamée, emmenée par une Salma Hayek devant laquelle on serait presque tenté de se laisser manger tout cru. Et à l’image des personnages, c’est dans l’incompréhension que l’on bascule face à ce qui devient un grand n’importe barré et jouissif.
Du cinéma juste génial, juste bandant, juste ultra-fun !
Mondociné

VAMPIRES EN TOUTE INTIMITÉ - Taika Waititi

A PROPOS

Vampires en Toute Intimité est le résultat d’un pari complètement farfelu mais qui fonctionne à merveille. Une entreprise à la fois originale et pleine de fraîcheur (même si le concept du mockumentary n’a rien de nouveau), suivant avec tendresse et amusement, le quotidien souvent mouvementé de quatre vampires attachants, entre leurs exploits sanglants et leurs disputes sur les tours de vaisselle ou de ménage. Vampires en Toute Intimité dynamite les codes classiques du cinéma vampirique poussiéreux et propose une alternative nouvelle, une pure comédie gentiment déjantée soutenue par des pics d’hémoglobine en faisant un divertissement idéalement calibré pour Halloween et au-delà. La force de cette petite pépite délicieuse et rigolote comme pas deux, réside avant tout dans la façon dont le duo Taika Waititi et Jermaine Clement ont élaboré leurs personnages, tous incarnés, représentatifs et très différents les uns des autres. Il y a Viago, le doux gentillet maniaque de la propreté, Deacon, une sorte de Fonzy des vampires qui se la joue faux rebelle cool et détaché, Vladislav, le grand séducteur de la bande, adepte de l’élégance et des traditions séculaires, et enfin Petyr, le vieil ermite de 800 ans d’âge qui n’est pas sans rappeler le Nosferatu de Murnau. A ce petit groupe fonctionnant tant bien que mal en harmonie, vient se rajouter Nick, transformé en vampire par un membre de la communauté, et qui va vite poser de sérieux problème par son incapacité à tenir sa langue sur son nouvel état, profitant de l’aubaine pour séduire la gente féminine en se faisant passer par la source d’inspiration de Twilight ! Et dans son giron, son pote d’enfance, Stu, qui est… humain.
Sympathique et tenant bien sur la longueur son procédé du documentaire-vérité, Vampires en Toute Intimité est une distraction curieuse, pleine d’humour et de rebondissements trépidants malgré quelques petits ventres mous en cours de route. Néanmoins, on se délecte de cette farce joyeusement entachée de sang…
Mondociné

VAMPIRES EN TOUTE INTIMITÉ

de Taika Waititi

avec Jemaine Clement, Taika Waititi, Cori Gonzalez-Macuer
NOUVELLE ZÉLANDE - 2014 - 1h22 - VOST

Viago, Deacon et Vladislav sont des vampires qui s'aperçoivent que la vie moderne les confrontent au quotidien, comme payer un loyer, suivre le train de la corvée, essayer d'entrer dans les boîtes de nuit et surmonter les conflits entre colocataires.

A PROPOS

Vampires en Toute Intimité est le résultat d’un pari complètement farfelu mais qui fonctionne à merveille. Une entreprise à la fois originale et pleine de fraîcheur (même si le concept du mockumentary n’a rien de nouveau), suivant avec tendresse et amusement, le quotidien souvent mouvementé de quatre vampires attachants, entre leurs exploits sanglants et leurs disputes sur les tours de vaisselle ou de ménage. Vampires en Toute Intimité dynamite les codes classiques du cinéma vampirique poussiéreux et propose une alternative nouvelle, une pure comédie gentiment déjantée soutenue par des pics d’hémoglobine en faisant un divertissement idéalement calibré pour Halloween et au-delà. La force de cette petite pépite délicieuse et rigolote comme pas deux, réside avant tout dans la façon dont le duo Taika Waititi et Jermaine Clement ont élaboré leurs personnages, tous incarnés, représentatifs et très différents les uns des autres. Il y a Viago, le doux gentillet maniaque de la propreté, Deacon, une sorte de Fonzy des vampires qui se la joue faux rebelle cool et détaché, Vladislav, le grand séducteur de la bande, adepte de l’élégance et des traditions séculaires, et enfin Petyr, le vieil ermite de 800 ans d’âge qui n’est pas sans rappeler le Nosferatu de Murnau. A ce petit groupe fonctionnant tant bien que mal en harmonie, vient se rajouter Nick, transformé en vampire par un membre de la communauté, et qui va vite poser de sérieux problème par son incapacité à tenir sa langue sur son nouvel état, profitant de l’aubaine pour séduire la gente féminine en se faisant passer par la source d’inspiration de Twilight ! Et dans son giron, son pote d’enfance, Stu, qui est… humain.
Sympathique et tenant bien sur la longueur son procédé du documentaire-vérité, Vampires en Toute Intimité est une distraction curieuse, pleine d’humour et de rebondissements trépidants malgré quelques petits ventres mous en cours de route. Néanmoins, on se délecte de cette farce joyeusement entachée de sang…
Mondociné



Plans Cultes - SAISON 2023-2024
mardi 19 septembre à 20h00
mardi 10 octobre à 20h00
DÉLIVRANCE de John Boorman
mardi 31 octobre à 20h00
UNE NUIT EN ENFER de Robert Rodriguez
mardi 14 novembre à 19h00
LA TRILOGIE CORNETTO de Edgar Wright
mardi 12 décembre à 19h45
ALIENS LE RETOUR de James Cameron
mardi 9 janvier à 20h00
FARGO de Joel & Ethan Coen
mercredi 14 février à 20h00
GREASE de Randal Kleiser
mercredi 14 février à 22h00
GREASE de Randal Kleiser
mardi 12 mars à 20h00
GHOST IN THE SHELL de Mamoru Oshii
PAPRIKA de Satoshi Kon
mardi 16 avril à 20h00
mardi 14 mai à 20h00
CASINO de Martin Scorsese