ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

BYE BYE TIBÉRIADE - Soirée Rencontre - 2024-02-26

Soirée Rencontre - lundi 26 février à 20h00

BYE BYE TIBÉRIADE de Lina Soualem

DUNE : PART ONE - Avant-Première / Soirée Dune - 2024-02-27

Avant-Première / Soirée Dune - mardi 27 février à 17h30

DUNE : PART ONE de Denis Villeneuve

DUNE : PART TWO de Denis Villeneuve

LA GUERRE DES BOUTONS - Plans Kids - 2024-02-27

Plans Kids - mardi 27 février à 13h30

LA GUERRE DES BOUTONS de Yves Robert

LES TOUTES PETITES CRÉATURES - Ciné Goûter - 2024-02-29

Ciné Goûter - jeudi 29 février à 15h30

LES TOUTES PETITES CRÉATURES de Lucy Izzard

IL N'Y A PAS D'OMBRE DANS LE DÉSERT - Soirée Rencontre - 2024-03-05

Soirée Rencontre - mardi 05 mars à 20h00

IL N'Y A PAS D'OMBRE DANS LE DÉSERT de Yossi Aviram

LES PETITS SINGULIERS - Ciné Goûter - 2024-03-07

Ciné Goûter - jeudi 07 mars à 13h30

LES PETITS SINGULIERS Collectif

NOUS N'AVONS PAS PEUR DES RUINES - Ciné Doc - 2024-03-11

Ciné Doc - lundi 11 mars à 20h00

NOUS N'AVONS PAS PEUR DES RUINES de Yannis Youlountas

GHOST IN THE SHELL - Plans Cultes - 2024-03-12

Plans Cultes - mardi 12 mars à 20h00

GHOST IN THE SHELL de Mamoru Oshii

PAPRIKA de Satoshi Kon

PAR LA FENÊTRE OU PAR LA PORTE - Ciné Doc - 2024-03-14

Ciné Doc - jeudi 14 mars à 20h00

PAR LA FENÊTRE OU PAR LA PORTE de Jean-Pierre Bloc

MÊME SI TU VAS SUR LA LUNE - Ciné Doc - 2024-03-18

Ciné Doc - lundi 18 mars à 20h00

MÊME SI TU VAS SUR LA LUNE de Laurent Rodriguez

JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES - Soirée Rencontre - 2024-03-21

Soirée Rencontre - jeudi 21 mars à 20h00

JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES de Jeanne Herry

PRIMADONNA - Ciné fac - 2024-03-21

Ciné fac - jeudi 21 mars à 20h00

PRIMADONNA de Marta Savina

LA FORÊT C'EST LA CLASSE ! - Ciné Doc - 2024-03-26

Ciné Doc - mardi 26 mars à 20h00

LA FORÊT C'EST LA CLASSE ! de Daniel Schlosser

PROMISED LAND - Soirée CinéConf - 2024-04-11

Soirée CinéConf - jeudi 11 avril à 20h00

PROMISED LAND de Gus Van Sant

GHOST DOG : LA VOIE DU SAMOURAÏ - Plans Cultes - 2024-04-16

Plans Cultes - mardi 16 avril à 20h00

GHOST DOG : LA VOIE DU SAMOURAÏ de Jim Jarmusch

CASINO - Plans Cultes - 2024-05-14

Plans Cultes - mardi 14 mai à 20h00

CASINO de Martin Scorsese

LA PART DU FEU - Emmanuel Roy

A PROPOS

Le cinéaste Emmanuel Roy rend un bel hommage à la mémoire de son père, mort en 1993 d'un cancer de la plèvre, celui que provoque l'exposition à l'amiante.

Premier long-métrage d'Emmanuel Roy, La Part du feu est un hommage du cinéaste à son père, proviseur d'un lycée dans la région de Marseille, mort en 1993 d'un cancer de la plèvre, dit aussi "mésothéliome", celui que provoque l'exposition à l'amiante.
Ce beau documentaire fait dialoguer sa mémoire, restituée par la lecture, en voix off, du journal qu'il a tenu pendant la durée de sa maladie, avec celle d'autres victimes de ce scandaleux fléau. Il les associe à des séquences filmées dans les paysages de l'étang de Berre, scindé entre la beauté radieuse des calanques et le profil inquiétant d'un gigantesque complexe pétrochimique, et à d'autres, flirtant avec le fantastique, qui documentent le travail d'une équipe de désamiantage.
Ce faisant, il offre un écrin poétique à "la part du feu" de l'amiante, ces vies humaines sacrifiées sur l'autel du profit ; tout en les inscrivant dans un présent politique. A mesure que le film avance, les récits se répondent, se nourrissent les uns les autres.

Sans jamais verser dans le militantisme, Emmanuel Roy fait résonner la douleur intime des victimes et la violence sociale du déni qui l'a redoublée, rappelle, au détour d'un carton de texte, la responsabilité de l'Etat qui a continué d'autoriser l'utilisation de l'amiante alors même que sa dangerosité était connue depuis la fin du XIXe siècle, offrant ainsi aux victimes une place dans le flux de l'Histoire. En rappelant que toutes les questions et tous les risques liés à l'amiante ne sont pas résolus, il donne, en outre, une forme à l'une des grandes peurs contemporaines, celle de la prolifération des poisons imperceptibles.
 
Isabelle Regnier (Le Monde)

Ciné doc
jeudi 11 octobre 2018 à 20h00

en présence de Emmanuel Roy, réalisateur, Franck Trillot, acteur, Catherine Barat, hygiéniste industrielle (Association Toxicologie Chimie) et Héléna Collet, association des amiantés de l'Anjou

Soirée organisée en collaboration avec ATTAC 49


LA PART DU FEU

de Emmanuel Roy

Documentaire
FRANCE - 2013 - 1h28

La part du feu, c'est ce que l'on sacrifie pour sauver l'essentiel. L'amiante protégeait de presque tout, à moindre coût, pour un profit maximum. C'était l'essentiel. La part du feu, c'est l'écho de la parole de mon père, celle d'un enseignant mort d'un mésothéliome, cancer de l'amiante, cancer d'ouvrier. La part du feu, c'est l'inquiétude qui m'accompagne depuis sa mort et que je décide d'affronter aujourd'hui, dans des paysages contaminés, auprès de ceux qui éprouvent ce même sentiment, pour changer ensemble la peur en action.
https://www.shellac-altern.org/films/81

A PROPOS

Le cinéaste Emmanuel Roy rend un bel hommage à la mémoire de son père, mort en 1993 d'un cancer de la plèvre, celui que provoque l'exposition à l'amiante.

Premier long-métrage d'Emmanuel Roy, La Part du feu est un hommage du cinéaste à son père, proviseur d'un lycée dans la région de Marseille, mort en 1993 d'un cancer de la plèvre, dit aussi "mésothéliome", celui que provoque l'exposition à l'amiante.
Ce beau documentaire fait dialoguer sa mémoire, restituée par la lecture, en voix off, du journal qu'il a tenu pendant la durée de sa maladie, avec celle d'autres victimes de ce scandaleux fléau. Il les associe à des séquences filmées dans les paysages de l'étang de Berre, scindé entre la beauté radieuse des calanques et le profil inquiétant d'un gigantesque complexe pétrochimique, et à d'autres, flirtant avec le fantastique, qui documentent le travail d'une équipe de désamiantage.
Ce faisant, il offre un écrin poétique à "la part du feu" de l'amiante, ces vies humaines sacrifiées sur l'autel du profit ; tout en les inscrivant dans un présent politique. A mesure que le film avance, les récits se répondent, se nourrissent les uns les autres.

Sans jamais verser dans le militantisme, Emmanuel Roy fait résonner la douleur intime des victimes et la violence sociale du déni qui l'a redoublée, rappelle, au détour d'un carton de texte, la responsabilité de l'Etat qui a continué d'autoriser l'utilisation de l'amiante alors même que sa dangerosité était connue depuis la fin du XIXe siècle, offrant ainsi aux victimes une place dans le flux de l'Histoire. En rappelant que toutes les questions et tous les risques liés à l'amiante ne sont pas résolus, il donne, en outre, une forme à l'une des grandes peurs contemporaines, celle de la prolifération des poisons imperceptibles.
 
Isabelle Regnier (Le Monde)