PROCHAINEMENT

KINDS OF KINDNESS
de Yorgos Lanthimos
LES PISTOLETS EN PLASTIQUE
de Jean-Christophe Meurisse
LE MOINE ET LE FUSIL
de Pawo Choyning Dorji
IN WATER
de Hong Sang-Soo
TO BE OR NOT TO BE
de Ernst Lubitsch
LES FANTÔMES
de Jonathan Millet
POURQUOI TU SOURIS ?
de Christine Paillard & Chad Chenouga
PENDANT CE TEMPS SUR TERRE
de Jérémy Clapin
EL PROFESOR
de Benjamin Naishtat & Maria Alché
VICE-VERSA 2
de Kelsey Mann
MOI MOCHE ET MECHANT 4
de Chris Renaud & Patrick Delage
ONLY THE RIVER FLOWS
de Wei Shujun
SONS
de Gustav Möller
LES GENS D'À CÔTÉ
de André Téchiné
LE COMTE DE MONTE CRISTO
de Matthieu Delaporte & Alexandre De La Patellière
DÎNER À L'ANGLAISE
de Matt Winn
SANTOSH
de Sandhya Suri
EAT THE NIGHT
de Caroline Poggi & Jonathan Vinel
LES 7 SAMOURAÏS
de Akira Kurosawa
OLLIE ET COMPAGNIE
de Anton Setola
MARS EXPRESS
de Jérémie Périn
UNE VIE
de James Hawes
MON PARFAIT INCONNU
de Johanna Pyykkö
MARIUS
de Marcel Pagnol & Alexander Korda
FANNY
de Marcel Pagnol & Marc Allégret
CÉSAR
de Marcel Pagnol
JOFROI
de Marcel Pagnol
OPPENHEIMER
de Christopher Nolan
YANNICK
de Quentin Dupieux
COMME LE FEU
de Philippe Lesage
LE CONSENTEMENT
de Vanessa Filho
IL RESTE ENCORE DEMAIN
de Paola Cortellesi
ANGÈLE
de Marcel Pagnol
REGAIN
de Marcel Pagnol
LE SCHPOUNTZ
de Marcel Pagnol
LA FEMME DU BOULANGER
de Marcel Pagnol
LE RÈGNE ANIMAL
de Thomas Cailley
LA SALLE DES PROFS
de Ilker Çatak
LE ROMAN DE JIM
de Arnaud & Jean-Marie Larrieu
CITY OF DARKNESS
de Soi Cheang
LA MÉLANCOLIE
de Takuya Katô
LA GRANDE AVENTURE DE NON-NON
de Matthieu Auvray
ANATOMIE D'UNE CHUTE
de Justine Triet
LA ZONE D'INTÉRÊT
de Jonathan Glazer
EMILIA PEREZ
de Jacques Audiard
ANZU, CHAT-FANTÔME
de Yoko Kuno & Nobuhiro Yamashita
LA FILLE DU PUISATIER
de Marcel Pagnol
TOPAZE
de Marcel Pagnol
LA PRISONNIÈRE DE BORDEAUX
de Patricia Mazuy
LE GUÉPARD
de Luchino Visconti
SENSO
de Luchino Visconti
TATAMI
de Zar Amir Ebrahimi & Guy Nattiv
À SON IMAGE
de Thierry de Peretti
LUDWIG LE CRÉPUSCLE DES DIEUX
de Luchino Visconti
LA GUERRE EST DÉCLARÉE
de Valérie Donzelli
L'INNOCENT
de Luchino Visconti
LA THÉORIE DU BOXEUR
de Nathanaël Coste
EMMANUELLE
de Audrey Diwan

LA PRESSE

LE MONDE
Dans une mise en scène au cordeau, La Salle des profs, rivé au visage de l'actrice principale de plus en plus isolée, se maintient à la frontière de la réalité et du mensonge, transformant le collège en zone d'hallucination, métaphore d'une société diablement polarisante.
  Lire l'article
LIBÉRATION
"La Salle des profs" a été conçu sans la moindre volonté programmatique, s'amusant juste au fil du récit à saisir les perches les plus cinglantes, sans perversion ni sournoiserie, et à jouer d'idées souvent brillantes [...].
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Le réalisateur ?lker Çatak apporte beaucoup de nuance et d'ambiguïté à un genre, “le film de prof”, qui en manque souvent.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Film allemand sociétal passionnant comme un thriller.
  Lire l'article
CRITIKAT
Quand bien même le film n'est pas dénué d'automatismes, il déploie toutefois un récit discrètement retors qui refuse l'univocité de son postulat pour effleurer un malaise plus profond.
  Lire l'article
L'OBS
Plus qu'un film de suspense en milieu scolaire, « la Salle des profs » est un huis clos étouffant sur une enseignante mue par une haute idée de son métier qui veut bien faire, chute, tente de se rattraper et s'enlise telle une souris prise dans sa roue. Seule malgré les autres. Glaçant.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Le jeu avec la vidéo rappelle un peu les films de Haneke, et le récit, un peu trop bien ficelé, alambiqué, moralisateur, rappelle un peu les films de l'Iranien Asghar Farhadi. Heureusement, Leonie Benesch a une belle présence et parvient à donner de la vie à tout cet attirail narratif un peu trop sophistiqué et bien huilé.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

Ce drame poignant pourrait coiffer au poteau La Zone d'intérêt de Jonathan Glazer, Le Cercle des neiges de Juan Antonio Bayona, Moi capitaine de Matteo Garrone ou Perfect Days de Wim Wenders, tant son sujet parle au parent, à l'enseignant ou à l'élève (voire aux trois à la fois) qui sommeille quelque part en nous.
Lire l'article

La progression du récit et les tensions propres au thriller mènent à une fin ouverte qui questionne le civisme, la tolérance et l'intégrité. Beau programme.
Lire l'article

Dossier pédagogique
Télécharger
A partir du mercredi 7 août

LA SALLE DES PROFS

de Ilker Çatak

ALLEMAGNE - 2024 - 1h39

Avec Leonie Benesch, Michael Klammer, Rafael Stachowiak...

A partir du 7 août


Alors qu'une série de vols a lieu en salle des profs, Carla Nowak mène l'enquête dans le collège où elle enseigne. Très vite, tout l'établissement est ébranlé par ses découvertes.

Filmographie : "Au bout du voyage", "Parole donnée", "Dans la cour des grands"...

LA PRESSE

LE MONDE
Dans une mise en scène au cordeau, La Salle des profs, rivé au visage de l'actrice principale de plus en plus isolée, se maintient à la frontière de la réalité et du mensonge, transformant le collège en zone d'hallucination, métaphore d'une société diablement polarisante.
  Lire l'article
LIBÉRATION
"La Salle des profs" a été conçu sans la moindre volonté programmatique, s'amusant juste au fil du récit à saisir les perches les plus cinglantes, sans perversion ni sournoiserie, et à jouer d'idées souvent brillantes [...].
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Le réalisateur ?lker Çatak apporte beaucoup de nuance et d'ambiguïté à un genre, “le film de prof”, qui en manque souvent.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Film allemand sociétal passionnant comme un thriller.
  Lire l'article
CRITIKAT
Quand bien même le film n'est pas dénué d'automatismes, il déploie toutefois un récit discrètement retors qui refuse l'univocité de son postulat pour effleurer un malaise plus profond.
  Lire l'article
L'OBS
Plus qu'un film de suspense en milieu scolaire, « la Salle des profs » est un huis clos étouffant sur une enseignante mue par une haute idée de son métier qui veut bien faire, chute, tente de se rattraper et s'enlise telle une souris prise dans sa roue. Seule malgré les autres. Glaçant.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Le jeu avec la vidéo rappelle un peu les films de Haneke, et le récit, un peu trop bien ficelé, alambiqué, moralisateur, rappelle un peu les films de l'Iranien Asghar Farhadi. Heureusement, Leonie Benesch a une belle présence et parvient à donner de la vie à tout cet attirail narratif un peu trop sophistiqué et bien huilé.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

Ce drame poignant pourrait coiffer au poteau La Zone d'intérêt de Jonathan Glazer, Le Cercle des neiges de Juan Antonio Bayona, Moi capitaine de Matteo Garrone ou Perfect Days de Wim Wenders, tant son sujet parle au parent, à l'enseignant ou à l'élève (voire aux trois à la fois) qui sommeille quelque part en nous.
Lire l'article

La progression du récit et les tensions propres au thriller mènent à une fin ouverte qui questionne le civisme, la tolérance et l'intégrité. Beau programme.
Lire l'article

Dossier pédagogique
Télécharger