ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

PRINCESSE MONONOKÉ - Ciné Manga - 2024-05-21

Ciné Manga - mardi 21 mai à 21h00

PRINCESSE MONONOKÉ de Hayao Miyazaki

LES CHOSES HUMAINES - Soirée Rencontre - 2024-05-21

Soirée Rencontre - mardi 21 mai à 20h00

LES CHOSES HUMAINES de Yvan Attal

MARCELLO MIO - Avant-première - 2024-05-21

Avant-première - mardi 21 mai à 20h30

MARCELLO MIO de Christophe Honoré

C'EST COMME ÇA - Avant-première - 2024-05-23

Avant-première - jeudi 23 mai à 20h00

C'EST COMME ÇA de Sarah Bellanger

ANGERS, TEXAS : TEN YEARS AFTER - Festival Levitation - 2024-05-25

Festival Levitation - samedi 25 mai à 11h00

ANGERS, TEXAS : TEN YEARS AFTER de Antony Bou

NOS QUARTIERS ONT DE LA GUEULE ! - Ciné Doc - 2024-05-28

Ciné Doc - mardi 28 mai à 20h00

NOS QUARTIERS ONT DE LA GUEULE ! de Mohand Koroghli

LA MÈRE DE TOUS LES MENSONGES - Ciné Doc - 2024-05-28

Ciné Doc - mardi 28 mai à 20h00

LA MÈRE DE TOUS LES MENSONGES de Asmae El Moudir

LES SENTINELLES - Ciné Doc - 2024-05-30

Ciné Doc - jeudi 30 mai à 20h00

LES SENTINELLES de Pierre Pezerat

POURQUOI TU SOURIS ? - Avant-Première / Rencontre - 2024-06-03

Avant-Première / Rencontre - lundi 03 juin à 20h00

POURQUOI TU SOURIS ? de Christine Paillard & Chad Chenouga

20 JOURS A MARIOUPOL - Ciné Doc - 2024-06-04

Ciné Doc - mardi 04 juin à 20h00

20 JOURS A MARIOUPOL de Mstyslav Tchernov

SANS COEUR - Soirée rencontre - 2024-06-11

Soirée rencontre - mardi 11 juin à 20h00

SANS COEUR de Nara Normande & Tião

MA FRANCE À MOI - Benoît Cohen

A PROPOS

Le cinéma français ne cesse de nous étonner par sa capacité à capturer l'essence de la société et à refléter ses nuances. L'année 2023 ne déroge pas à cette tradition avec la sortie imminente du film Ma France à Moi. Inspiré du roman Mohammad, ma mère & moi de Benoit Cohen, le film explore le thème de l’accueil des personnes réfugiées en plein cœur de la capitale française.
L'histoire est centrée sur France, une femme d'une soixantaine d'années interprétée par la talentueuse Fanny Ardant, qui vit seule dans son appartement bourgeois de l’Est parisien. Tout bascule lorsqu'elle décide d'héberger Reza, un jeune réfugié afghan, incarné par Nawid Elham. Pierre Deladonchamps complète ce trio principal, apportant une dimension supplémentaire à ce récit chargé d'émotions.
Si le film s'annonce déjà comme un incontournable de cette fin d'année, il est aussi un rappel poignant de la situation actuelle des réfugiés. Le timing est d'autant plus significatif que la sortie du film, prévue le 20 décembre, coïncide presque avec la Journée Internationale des migrants, célébrée le 18 décembre.
Outre sa trame narrative, le film se distingue également par son engagement envers la cause qu'il représente. En collaboration étroite avec l’association J’accueille, une campagne d’impact a été mise en place. Elle invite le public à prendre des mesures concrètes, à l'instar du personnage de France dans le film. Qu'il s'agisse d'héberger des personnes réfugiées, de signer un manifeste pour de meilleures conditions d'accueil, ou de rejoindre des initiatives locales, le message est clair : il est temps d'agir.
L'association J’accueille espère, grâce à ce film, participer activement à déconstruire les préjugés sur l’asile, un enjeu crucial dans le climat actuel. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur cette initiative, le site www.jaccueille.fr offre une mine d'informations.
Benoit Cohen, en adaptant son propre livre pour le grand écran, ne se contente pas de réaliser une œuvre cinématographique. Il pose également un acte militant, mettant en lumière un sujet d'actualité brûlant. La sortie de l'adaptation en format poche du roman, prévue le 6 décembre, est une autre occasion de se plonger dans cette histoire touchante.
En conclusion, Ma France à Moi promet d'être bien plus qu'un film : c'est un appel à l'empathie, à la solidarité, et à la prise de conscience. Une œuvre à ne pas manquer pour tous ceux qui croient en un monde plus accueillant et solidaire.
Julie M. (sortiraparis)

Avant première / Rencontre
mercredi 13 décembre 2023 à 20h00

En présence de Benoit Cohen, réalisateur et Nawid Elham, comédien

Vente du livre "Mohammad, ma mère et moi" de Benoit Cohen à l'issue de la séance

Séance organisée en collaboration avec l'association Cinéma Parlant


MA FRANCE À MOI

de Benoît Cohen

avec Fanny Ardant, Nawid Elham, Pierre Deladonchamps
FRANCE - 2023 - 1h31

France, la soixantaine, vit seule dans son appartement bourgeois de l’est parisien. Lorsqu’elle entend parler à la radio d’une association qui met en contact des personnes réfugiées sans logement et celles ayant la possibilité de les accueillir, elle décroche son téléphone pour se porter volontaire. Quelques jours plus tard, Reza, jeune afghan d’à peine vingt ans, débarque dans sa vie. Ces deux êtres, qui n’ont rien en commun, vont devoir apprendre à vivre ensemble…
https://pan-europeenne.com/ma-france-a-moi/

A PROPOS

Le cinéma français ne cesse de nous étonner par sa capacité à capturer l'essence de la société et à refléter ses nuances. L'année 2023 ne déroge pas à cette tradition avec la sortie imminente du film Ma France à Moi. Inspiré du roman Mohammad, ma mère & moi de Benoit Cohen, le film explore le thème de l’accueil des personnes réfugiées en plein cœur de la capitale française.
L'histoire est centrée sur France, une femme d'une soixantaine d'années interprétée par la talentueuse Fanny Ardant, qui vit seule dans son appartement bourgeois de l’Est parisien. Tout bascule lorsqu'elle décide d'héberger Reza, un jeune réfugié afghan, incarné par Nawid Elham. Pierre Deladonchamps complète ce trio principal, apportant une dimension supplémentaire à ce récit chargé d'émotions.
Si le film s'annonce déjà comme un incontournable de cette fin d'année, il est aussi un rappel poignant de la situation actuelle des réfugiés. Le timing est d'autant plus significatif que la sortie du film, prévue le 20 décembre, coïncide presque avec la Journée Internationale des migrants, célébrée le 18 décembre.
Outre sa trame narrative, le film se distingue également par son engagement envers la cause qu'il représente. En collaboration étroite avec l’association J’accueille, une campagne d’impact a été mise en place. Elle invite le public à prendre des mesures concrètes, à l'instar du personnage de France dans le film. Qu'il s'agisse d'héberger des personnes réfugiées, de signer un manifeste pour de meilleures conditions d'accueil, ou de rejoindre des initiatives locales, le message est clair : il est temps d'agir.
L'association J’accueille espère, grâce à ce film, participer activement à déconstruire les préjugés sur l’asile, un enjeu crucial dans le climat actuel. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur cette initiative, le site www.jaccueille.fr offre une mine d'informations.
Benoit Cohen, en adaptant son propre livre pour le grand écran, ne se contente pas de réaliser une œuvre cinématographique. Il pose également un acte militant, mettant en lumière un sujet d'actualité brûlant. La sortie de l'adaptation en format poche du roman, prévue le 6 décembre, est une autre occasion de se plonger dans cette histoire touchante.
En conclusion, Ma France à Moi promet d'être bien plus qu'un film : c'est un appel à l'empathie, à la solidarité, et à la prise de conscience. Une œuvre à ne pas manquer pour tous ceux qui croient en un monde plus accueillant et solidaire.
Julie M. (sortiraparis)