ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

LET'S GET LOST - Ciné Jazz - 2024-06-24

Ciné Jazz - lundi 24 juin à 20h00

LET'S GET LOST de Bruce Weber

LES PISTOLETS EN PLASTIQUE - Ciné Cosy - 2024-06-28

Ciné Cosy - vendredi 28 juin à 13h15

LES PISTOLETS EN PLASTIQUE de Jean-Christophe Meurisse

LA GUERRE EST DÉCLARÉE - Soirée rencontre - 2024-09-10

Soirée rencontre - mardi 10 septembre à 20h00

LA GUERRE EST DÉCLARÉE de Valérie Donzelli

LA THÉORIE DU BOXEUR - Ciné doc - 2024-09-19

Ciné doc - jeudi 19 septembre à 20h00

LA THÉORIE DU BOXEUR de Nathanaël Coste

MAD MAX: FURY ROAD - George Miller

A PROPOS

On l'attendait avec un fusil à canon scié tellement on craignait la déception. Et on a remisé notre arme à la fin de la projection: Mad Max: Fury Road, c'est de la balle (de fusil) qui fait vibrer pendant deux heures de folie furieuse dont on ressort avec la gorge aussi sèche que si on avait pris place à bord du convoi que défendent Tom Hardy et Charlize Theron. Voici trois raisons pour lesquelles ce nouveau Max se montre largement digne de l'ancien.

Dès les premières images, le spectateur est happé. Torturé puis transformé en donneur de sang pas vraiment volontaire, Max va prendre le parti d'une troupe de fugitives menée par l'énergique Furiosa (Charlize Theron). Près de deux heures de poursuite ahurissante s'ensuivent. Les héros ne prennent presque pas le temps de souffler. Le public non plus.

Tom Hardy pourtant excellent se fait voler la vedette par une Charlize Theron habitée par son personnage de camionneuse guerrière et manchote. Le jeune Nicholas Hoult, vu ans Jack le chasseur de géant en 2013, des méchants vraiment pas gâtés par la nature et une belle brochette de créatures de rêve complètent une distribution homogène.

C'est vraiment la mise en scène qui fait la différence. George Miller a gagné en virtuosité. Trente ans après le dernier Mad Max, il revisite le mythe, le renouvelle et le métamorphose pour le rendre à la fois familier et totalement neuf. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, Mad Max est toujours le roi de la route!

Caroline Vié (20 minutes)

Soirée CinéConf
jeudi 9 mars 2023 à 20h00

En présence de Katell Brestic, Maîtresse de conférences en Histoire et civilisation du monde germanique, Université d’Angers et Yvelin Ducotey, Docteur en études anglophones, spécialisé en études filmiques, Université d’Angers et Coordinateur des CinéConf.

Soirée organisée en collaboration avec l'association Cinéma Parlant


MAD MAX: FURY ROAD

de George Miller

avec Tom Hardy, Charlize Theron, Zoë Kravitz
AUSTRALIE - USA - 2015 - 2h00 - VOST

Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt le désert à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Impératrice Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

A PROPOS

On l'attendait avec un fusil à canon scié tellement on craignait la déception. Et on a remisé notre arme à la fin de la projection: Mad Max: Fury Road, c'est de la balle (de fusil) qui fait vibrer pendant deux heures de folie furieuse dont on ressort avec la gorge aussi sèche que si on avait pris place à bord du convoi que défendent Tom Hardy et Charlize Theron. Voici trois raisons pour lesquelles ce nouveau Max se montre largement digne de l'ancien.

Dès les premières images, le spectateur est happé. Torturé puis transformé en donneur de sang pas vraiment volontaire, Max va prendre le parti d'une troupe de fugitives menée par l'énergique Furiosa (Charlize Theron). Près de deux heures de poursuite ahurissante s'ensuivent. Les héros ne prennent presque pas le temps de souffler. Le public non plus.

Tom Hardy pourtant excellent se fait voler la vedette par une Charlize Theron habitée par son personnage de camionneuse guerrière et manchote. Le jeune Nicholas Hoult, vu ans Jack le chasseur de géant en 2013, des méchants vraiment pas gâtés par la nature et une belle brochette de créatures de rêve complètent une distribution homogène.

C'est vraiment la mise en scène qui fait la différence. George Miller a gagné en virtuosité. Trente ans après le dernier Mad Max, il revisite le mythe, le renouvelle et le métamorphose pour le rendre à la fois familier et totalement neuf. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, Mad Max est toujours le roi de la route!

Caroline Vié (20 minutes)