ÉVÉNEMENTS ET SÉANCES SPECIALES

ETUGEN - Soirée rencontre - 2023-06-06

Soirée rencontre - mardi 06 juin à 20h00

ETUGEN de Arnaud Riou & Maud Baigneres

LE CHÊNE - Ciné doc - 2023-06-07

Ciné doc - mercredi 07 juin à 18h00

LE CHÊNE de Michel Seydoux & Laurent Charbonnier

WAHOU ! - Cap ciné - 2023-06-09

Cap ciné - vendredi 09 juin à 15h15

WAHOU ! de Bruno Podalydès

WAHOU ! - Cap ciné - 2023-06-09

Cap ciné - vendredi 09 juin à 19h45

WAHOU ! de Bruno Podalydès

JEANNE DIELMAN 23 QUAI DU COMMERCE, 1080 BRUXELLES - Regards de femmes / Focus Delphine Seyrig - 2023-06-11

Regards de femmes / Focus Delphine Seyrig - dimanche 11 juin à 15h30

JEANNE DIELMAN 23 QUAI DU COMMERCE, 1080 BRUXELLES de Chantal Akerman

QUELQUE CHOSE À DIRE - Ciné doc - 2023-06-13

Ciné doc - mardi 13 juin à 20h00

QUELQUE CHOSE À DIRE de Christophe Le Poëc et Alain Clément

WE ARE COMING - CHRONIQUE D'UNE RÉVOLUTION FÉMINISTE - Ciné doc - 2023-06-15

Ciné doc - jeudi 15 juin à 20h00

WE ARE COMING - CHRONIQUE D'UNE RÉVOLUTION FÉMINISTE de Nina Faure

WAHOU ! - Ciné cosy - 2023-06-16

Ciné cosy - vendredi 16 juin à 13h15

WAHOU ! de Bruno Podalydès

ÊTRE PROF - Emilie Thérond

A PROPOS

Le film d’Émilie Therond brosse des portraits de femmes fortes et résilientes, prêtes à tout pour aller éduquer les enfants de leur pays. Le spectateur alterne donc entre la brousse du Burkina Faso, les steppes glacées de la Sibérie et un bateau école au Bangladesh, un pays où une partie de son sol est plongée pendant des mois sous l’eau.
On peut ainsi rencontrer Sandrine Zongo, dont la première mission est un poste au fin fond de son pays. Cette dernière, fille de la ville, doit s’adapter à sa nouvelle vie loin de tout, alors qu’elle est obligée d’abandonner son propre enfant pour aller éduquer ceux des autres. On la voit s’installer et s’organiser dans des lieux très sommaires où une cinquantaine de jeunes, ne parlant pas le français, la langue commune du pays, vont devenir ses élèves.
On découvre aussi Svetlana Vassileva qui a créé, il y a une quinzaine d’années, une école mobile pour les évenks, un peuple nomade des steppes auquel elle appartient. Cela lui permet d’aller enseigner aux enfants dans différents campements pour leur éviter de se retrouver en internat. On voit celle-ci se dévouer corps et âme pour apporter l’éducation dans les coins les plus reculés et surtout permettre aux jeunes gens à qui elle enseigne d’en connaître plus sur la culture de leurs ancêtres.
Le dernier portrait se focalise sur Taslima Akter, une jeune femme de 22 ans qui a déjà quatre ans d’enseignement à son actif et qui œuvre sur un bateau école. En effet, au Bangladesh, une partie du pays se retrouve durant des mois sous les eaux. Ce qui isole complètement les populations locales et sort du système scolaire les élèves qui voudraient aller à l’école. Entre traditions et coutumes, on la voit pousser ses élèves à étudier et à croire à un avenir meilleur que celui de leurs parents.
Le documentaire suit ces trois maîtresses d’exception pendant leur année scolaire. Il permet de voir leurs conditions d’enseignement, les moyens ingénieux qu’elles trouvent pour mener à bien leurs missions et surtout leur immense investissement dans un métier qui est une véritable vocation pour elles.
Ce formidable documentaire est une très belle ode aux professeurs qui essayent par tous les moyens d’alphabétiser des jeunes gens, souvent isolés. Et ainsi de leur offrir un avenir plus ouvert et des possibilités d’émancipation qui leur permettront de réaliser leurs rêves.
Être prof est un remarquable documentaire présentant trois femmes d’exception et des enfants particulièrement motivés pour apprendre à lire, à écrire et à compter. À travers cette tranche de vie présentant trois pays vraiment différents, c’est un magnifique hommage à tous les enseignants du monde qui est fait et qui montre non seulement la difficulté d’un tel métier, mais les joies qu’il peut apporter et l’impact positif qu’il peut avoir sur des populations avides de culture et d’éducation.
Passionnant et imposant.
Isabelle Arnaud (Unification)

Ciné doc
jeudi 8 décembre 2022 à 20h00

précédé d'une intervention en vidéo de Danièle Adad, professeur des écoles, formatrice à l'ESPE de l'Université Paris-Est Créteil


PAS DE VENTE EN LIGNE


ÊTRE PROF

de Emilie Thérond

Documentaire raconté par Karin Viard
FRANCE - 2019 - 1h22 - VOST

Elles vivent aux quatre coins de la planète et se battent au quotidien pour transmettre leur savoir. D'un campement nomade enseveli sous les neiges de Sibérie à la brousse étouffante du Burkina, en passant par les terres inondées du Bangladesh, trois enseignantes sont portées par une même vocation : un enfant éduqué peut changer le monde. Elles sont prêtes pour cela à affronter mille défis pour faire de l'enseignement une véritable aventure et bouleverser les destins de leurs élèves.
https://www.gebekafilms.com/fiches-films/etre-prof/

A PROPOS

Le film d’Émilie Therond brosse des portraits de femmes fortes et résilientes, prêtes à tout pour aller éduquer les enfants de leur pays. Le spectateur alterne donc entre la brousse du Burkina Faso, les steppes glacées de la Sibérie et un bateau école au Bangladesh, un pays où une partie de son sol est plongée pendant des mois sous l’eau.
On peut ainsi rencontrer Sandrine Zongo, dont la première mission est un poste au fin fond de son pays. Cette dernière, fille de la ville, doit s’adapter à sa nouvelle vie loin de tout, alors qu’elle est obligée d’abandonner son propre enfant pour aller éduquer ceux des autres. On la voit s’installer et s’organiser dans des lieux très sommaires où une cinquantaine de jeunes, ne parlant pas le français, la langue commune du pays, vont devenir ses élèves.
On découvre aussi Svetlana Vassileva qui a créé, il y a une quinzaine d’années, une école mobile pour les évenks, un peuple nomade des steppes auquel elle appartient. Cela lui permet d’aller enseigner aux enfants dans différents campements pour leur éviter de se retrouver en internat. On voit celle-ci se dévouer corps et âme pour apporter l’éducation dans les coins les plus reculés et surtout permettre aux jeunes gens à qui elle enseigne d’en connaître plus sur la culture de leurs ancêtres.
Le dernier portrait se focalise sur Taslima Akter, une jeune femme de 22 ans qui a déjà quatre ans d’enseignement à son actif et qui œuvre sur un bateau école. En effet, au Bangladesh, une partie du pays se retrouve durant des mois sous les eaux. Ce qui isole complètement les populations locales et sort du système scolaire les élèves qui voudraient aller à l’école. Entre traditions et coutumes, on la voit pousser ses élèves à étudier et à croire à un avenir meilleur que celui de leurs parents.
Le documentaire suit ces trois maîtresses d’exception pendant leur année scolaire. Il permet de voir leurs conditions d’enseignement, les moyens ingénieux qu’elles trouvent pour mener à bien leurs missions et surtout leur immense investissement dans un métier qui est une véritable vocation pour elles.
Ce formidable documentaire est une très belle ode aux professeurs qui essayent par tous les moyens d’alphabétiser des jeunes gens, souvent isolés. Et ainsi de leur offrir un avenir plus ouvert et des possibilités d’émancipation qui leur permettront de réaliser leurs rêves.
Être prof est un remarquable documentaire présentant trois femmes d’exception et des enfants particulièrement motivés pour apprendre à lire, à écrire et à compter. À travers cette tranche de vie présentant trois pays vraiment différents, c’est un magnifique hommage à tous les enseignants du monde qui est fait et qui montre non seulement la difficulté d’un tel métier, mais les joies qu’il peut apporter et l’impact positif qu’il peut avoir sur des populations avides de culture et d’éducation.
Passionnant et imposant.
Isabelle Arnaud (Unification)