ACTUELLEMENT

Semaine du 29 juin au 5 juillet
DECISION TO LEAVE
de Park Chan Wook
EN ROUE LIBRE
de Didier Barcelo
VENTURA
de Pedro Costa
MON AMOUR
de David Teboul
ELVIS
de Baz Luhrmann
INCROYABLE MAIS VRAI
de Quentin Dupieux
EL BUEN PATRÓN
de Fernando León de Aranoa
LE GOÛT ET LES COULEURS
de Michel Leclerc
EN CORPS
de Cédric Klapisch
L'ÉCOLE DU BOUT DU MONDE
de Pawo Choyning Dorji
I'M YOUR MAN
de Maria Schrader
THE DUKE
de Roger Michell
FRÈRE ET SOEUR
de Arnaud Desplechin
COUPEZ !
de Michel Hazanavicius
LE PRINCE
de Lisa Bierwirth
LA MAMAN ET LA PUTAIN
de Jean Eustache
LA PETITE BANDE
de Pierre Salvadori
TOP GUN MAVERICK
de Joseph Kosinski
MEN
de Alex Garland

LA CHANCE SOURIT A MADAME NIKUKO

de Ayumu Watanabe

JAPON - 2021 - 1h37 - version française

Film d'animation

A partir de 7 ans*


Séances jeudi, vendredi et samedi à 20h00 (VO)
mardi à 17h25 (VO)
séance supplémentaire dimanche à 11h00 (VF)

Salle accessible aux personnes à mobilité réduite jeudi, vendredi et samedi à 20h00.*

 * sous réserve de modifications. Pour confirmation tel : 02 41 88 70 95


Nikuko est une mère célibataire bien en chair et fière de l'être, tout en désir et joie de vivre - un véritable outrage à la culture patriarcale japonaise ! Elle aime bien manger, plaisanter, et a un faible pour des hommes qui n'en valent pas toujours la peine. Après avoir ballotté sa fille Kikurin la moitié de sa vie, elle s'installe dans un petit village de pêcheurs et trouve un travail dans un restaurant traditionnel. Kikurin ne veut pas ressembler à sa mère et ses relations avec Nikuko ne sont pas toujours simples. Jusqu'au jour où ressurgit un secret du passé.

Filmographie : "Les enfants de la mer", "Uchuu Kyoudai: Number Zero", "Doraemon"...

* Les âges sont donnés à titre indicatif

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 4,2/10 (17 spectateurs)

SUR LA TOILE

Le nouvel anime d'Ayumu Watanabe, La chance sourit à madame Nikuko, qui avait déjà réalisé le très bon Les Enfants de la mer, est une véritable pépite.
Lire l'article

C'est fou, généreux, très drôle (idée géniale des petits animaux qui parlent à la lisière du film), et ça finit dans les larmes. Watanabe s'est totalement emparé de son sujet pour en faire un anime en liberté totale, brassant toutes les variations de l'an
Lire l'article

Ayumu Watanabe « Je suis très sensible aux sentiments d'affection et d'attachement »
Lire l'article

LA PRESSE

LIBÉRATION
Ayumu Watanabe parle de peurs profondes (du déclassement, de l'isolement, de grandir) mais il le fait en chantonnant.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Impossible de ne pas s'attacher aux personnages de ce film d'animation, tout en charme et en tendresse.
  Lire l'article
L'OBS
Une fable picaresque et bariolée qui raconte un Japon de bord de mer, prolétaire et rural. Derrière l'apparente légèreté de cette loufoque chronique maternelle se cache une pertinente réflexion sur le corps de la femme, sa découverte, et la brutalité du regard des autres.
  Lire l'article
LE MONDE
Ayumu Watanabe est avant tout un artiste du trait, cherchant partout le bon équilibre entre clarté et expressivité. Si son humour a parfois la dent dure avec la mère dodue, quelque peu ridiculisée, il réserve à son héroïne une ascendance étincelante : une touchante affaire de femmes bafouées, unies contre le reste du monde.
  Lire l'article