ACTUELLEMENT

Semaine du 12 au 18 juin
JULIETTE AU PRINTEMPS
de Blandine Lenoir
LOVE LIES BLEEDING
de Rose Glass
GLORIA !
de Margherita Vicario
C'EST PAS MOI
de Leos Carax
TEHACHAPI
de JR
LA PETITE VADROUILLE
de Bruno Podalydès
LE DEUXIÈME ACTE
de Quentin Dupieux
MEMORY
de Michel Franco
MARCELLO MIO
de Christophe Honoré
TUNNEL TO SUMMER
de Tomohisa Taguchi
LE TABLEAU VOLÉ
de Pascal Bonitzer
EN ATTENDANT LA NUIT
de Céline Rouzet
L'AFFAIRE VINCA CURIE
de Dragan Bjelogrlic
GREENHOUSE
de Lee Solhui
LA BELLE DE GAZA
de Yolande Zauberman
HAUTE PÈGRE
de Ernst Lubitsch
L'ARMÉE DES OMBRES
de Jean-Pierre Melville

FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX

de George Miller

AUSTRALIE - 2024 - 2h28 - version originale sous-titrée

Avec Anya Taylor-Joy, Chris Hemsworth, Alyla Browne...

Cannes 2024

Interdit aux moins de 12 ans


Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
* Séance accessible aux personnes à mobilité réduite

Dans un monde en déclin, la jeune Furiosa est arrachée à la Terre Verte et capturée par une horde de motards dirigée par le redoutable Dementus. Alors qu'elle tente de survivre aux Terres Dévastées, à Immortan Joe et de retrouver le chemin de chez elle, Furiosa n'a qu'une seule obsession : la vengeance.

Filmographie : "Mad Max fury road", "Mad Max", "Mad Max 2"...

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 6,1/10 (63 spectateurs)

SUR LA TOILE

Trop heureux de cette découverte miraculeuse, on le parcourt halluciné, presque incrédule, les cheveux dressés sur la tête et les yeux injectés de sang.
Lire l'article

Miller ne réinvente pas la roue de sa saga, mais il crée des protagonistes immédiatement intéressants à regarder, évoluer et une histoire captivante à suivre
Lire l'article

Une énorme claque cinématographique. On a pris un pied minime devant cette fresque épique, qui puise dans les 4 films qui l'ont précédé pour nous offrir ce qui est incontestablement l'opus le plus ambitieux de la saga.
Lire l'article

LA PRESSE

CRITIKAT
Si Furiosa s'avère trop gourmand dans sa volonté de bâtir une mythologie, ses scènes d'action restent de haute volée.
  Lire l'article
ECRAN LARGE
George Miller combine l'action démentielle de Fury Road et les réflexions mythologiques de Trois mille ans à t'attendre pour raconter l'émergence d'une grande figure héroïque dans son univers post-apocalyptique. Le résultat suinte le sang, les larmes, l'huile de moteur et le cinéma à l'état pur.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Reprenant sa saga d'action tout en courses folles de bolides dans la poussière, George Miller offre au fabuleux Fury Road une suite rutilante et à la hauteur.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
On retrouve ici tout ce qui nous avait emballés alors : le bruit et la fureur, les odeurs d'essence et le sable dans les bouches, le camion-citerne assiégé et les War Boys, kamikazes au crâne rasé et à la peau peinte en blanc, l'odyssée sans destination, jusqu'à épuisement du carburant et des spectateurs.
  Lire l'article
L'OBS
Plus long et chargé en effets numériques, le film, sorte d'hybridation des précédents épisodes, n'ajoute rien de crucial à la mythologie, mais assoit la virtuosité de Miller qui nous embarque en quelques séquences dantesques.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
C'est avec une excitation striée de craintes que l'on attendait ce préquel à “Mad Max: Fury Road”, c'est-à-dire avec l'irrésistible espoir de revivre la sidération de 2015 devant ce que l'histoire retiendra au bas mot comme le blockbuster de la décennie, et en même temps la lucidité de reconnaître que ces épiphanies ne sont pas faites pour être rééditées. “Furiosa” ne pouvait pas être à nouveau “Fury Road” ; alors, il fallut qu'il fût autre chose.
  Lire l'article