PROCHAINEMENT

MON PARFAIT INCONNU
de Johanna Pyykkö
OPPENHEIMER
de Christopher Nolan
YANNICK
de Quentin Dupieux
LES 7 SAMOURAÏS
de Akira Kurosawa
MARIUS
de Marcel Pagnol & Alexander Korda
FANNY
de Marcel Pagnol & Marc Allégret
CÉSAR
de Marcel Pagnol
JOFROI
de Marcel Pagnol
RED ROCKET
de Sean Baker
TANGERINE
de Sean Baker
THE FLORIDA PROJECT
de Sean Baker
GOODBYE MONSTER
de Jianming Huang
LE CONSENTEMENT
de Vanessa Filho
IL RESTE ENCORE DEMAIN
de Paola Cortellesi
COMME LE FEU
de Philippe Lesage
MAXXXINE
de Ti West
HIGHWAY 65
de Maya Dreifuss
FULL RIVER RED
de Zhang Yimou
ALMAMULA
de Juan Sebastian Torales
LE RÈGNE ANIMAL
de Thomas Cailley
LA SALLE DES PROFS
de Ilker Çatak
THE SUMMER WITH CARMEN
de Zacharias Mavroeidis
ANGÈLE
de Marcel Pagnol
REGAIN
de Marcel Pagnol
LE SCHPOUNTZ
de Marcel Pagnol
LA FEMME DU BOULANGER
de Marcel Pagnol
TIGRESSE
de Andrei Tanase
ANATOMIE D'UNE CHUTE
de Justine Triet
LA ZONE D'INTÉRÊT
de Jonathan Glazer
LA GRANDE AVENTURE DE NON-NON
de Matthieu Auvray
LE ROMAN DE JIM
de Arnaud & Jean-Marie Larrieu
CITY OF DARKNESS
de Soi Cheang
LA MÉLANCOLIE
de Takuya Katô
EMILIA PEREZ
de Jacques Audiard
ANZU, CHAT-FANTÔME
de Yoko Kuno & Nobuhiro Yamashita
TOPAZE
de Marcel Pagnol
LA FILLE DU PUISATIER
de Marcel Pagnol
LE GUÉPARD
de Luchino Visconti
SENSO
de Luchino Visconti
LA PRISONNIÈRE DE BORDEAUX
de Patricia Mazuy
SEPTEMBRE SANS ATTENDRE
de Jonás Trueba
LA BELLE AFFAIRE
de Natja Brunckhorst
LUDWIG LE CRÉPUSCLE DES DIEUX
de Luchino Visconti
À SON IMAGE
de Thierry de Peretti
TATAMI
de Zar Amir Ebrahimi & Guy Nattiv
LA GUERRE EST DÉCLARÉE
de Valérie Donzelli
L'INNOCENT
de Luchino Visconti
LE FIL
de Daniel Auteuil
LES BARBARES
de Julie Delpy
LES GRAINES DU FIGUIER SAUVAGE
de Mohammad Rasoulof
MA VIE MA GUEULE
de Sophie Fillières
LA THÉORIE DU BOXEUR
de Nathanaël Coste
EMMANUELLE
de Audrey Diwan
MEGALOPOLIS
de Francis Ford Coppola
ALL WE IMAGINE AS LIGHT
de Payal Kapadia
ANORA
de Sean Baker

LA PRESSE

LIBÉRATION
Voir Dupieux mettre en scène son pire cauchemar, à savoir ennuyer le public, qui plus est avec un genre, le théâtre de boulevard, censé être pur divertissement, est un ravissement total.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Le tour pourrait avoir quelque chose de théorique, mais la direction d'acteur·rices de Dupieux, leur fantaisie fait qu'on y croit, et qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce petit théâtre dans le théâtre, hurluberlu, mais bien pensé.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Un film politique, délirant et rusé.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Yannick est assurément un film attachant où Dupieux mêle le réel à la fantasmagorie. L'occasion aussi d'accompagner l'étoile montante Raphaël Quenard.
  Lire l'article
ECRAN LARGE
Le cinéma de Quentin Dupieux semble de plus en plus inquiet de l'état du monde. Devant "Yannick", on est surtout de plus en plus inquiet de l'état du cinéma de Quentin Dupieux.
  Lire l'article
L'OBS
Mépris de classe, vanité du petit monde de la prétendue culture, folie tapie en chacun de nous : la misanthropie de Dupieux se porte bien, son sens de la concision aussi.
  Lire l'article
LE MONDE
Yannick vaut surtout en ce qu'il fait surgir, à travers son héros, la figure du spectateur, en général le grand impensé du cinéma d'auteur. Et pas n'importe quel spectateur : celui qu'on appelle « moyen », auquel Yannick, en plus de donner une incarnation, fournit un prénom générique.
  Lire l'article
CRITIKAT
Outre qu'il nourrit à un discours finalement convenu et doucement démagogique sur les vertus du divertissement, ce principe de suspension du récit se couple vite à une démission de la mise en scène.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

« Yannick » : Quentin Dupieux met le jeune comédien Raphaël Quenard sur le devant de la scène
Lire l'article

Dupieux orchestre un crescendo dramatique où chaque réplique est une surprise, une relance, d'un comique vertigineux qui dynamise le texte. [...] Incroyable tour de passe-passe, le film réjouit encore longtemps après sa vision.
Lire l'article

Drôle, méchant, tendu, étonnamment émouvant, un grand cru de Quentin Dupieux porté par l'humanité dingue de l'acteur Raphaël Quenard.
Lire l'article
A partir du mercredi 24 juillet

YANNICK

de Quentin Dupieux

FRANCE - 2023 - 1h07

Avec Raphaël Quenard, Blanche Gardin, Pio Marmaï...

A partir du 24 juillet


En pleine représentation de la pièce « Le Cocu », un très mauvais boulevard, Yannick se lève et interrompt le spectacle pour reprendre la soirée en main...

Filmographie : "Fumer fait tousser", "Incroyable mais vrai", "Mandibules"...

LA PRESSE

LIBÉRATION
Voir Dupieux mettre en scène son pire cauchemar, à savoir ennuyer le public, qui plus est avec un genre, le théâtre de boulevard, censé être pur divertissement, est un ravissement total.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Le tour pourrait avoir quelque chose de théorique, mais la direction d'acteur·rices de Dupieux, leur fantaisie fait qu'on y croit, et qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce petit théâtre dans le théâtre, hurluberlu, mais bien pensé.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Un film politique, délirant et rusé.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Yannick est assurément un film attachant où Dupieux mêle le réel à la fantasmagorie. L'occasion aussi d'accompagner l'étoile montante Raphaël Quenard.
  Lire l'article
ECRAN LARGE
Le cinéma de Quentin Dupieux semble de plus en plus inquiet de l'état du monde. Devant "Yannick", on est surtout de plus en plus inquiet de l'état du cinéma de Quentin Dupieux.
  Lire l'article
L'OBS
Mépris de classe, vanité du petit monde de la prétendue culture, folie tapie en chacun de nous : la misanthropie de Dupieux se porte bien, son sens de la concision aussi.
  Lire l'article
LE MONDE
Yannick vaut surtout en ce qu'il fait surgir, à travers son héros, la figure du spectateur, en général le grand impensé du cinéma d'auteur. Et pas n'importe quel spectateur : celui qu'on appelle « moyen », auquel Yannick, en plus de donner une incarnation, fournit un prénom générique.
  Lire l'article
CRITIKAT
Outre qu'il nourrit à un discours finalement convenu et doucement démagogique sur les vertus du divertissement, ce principe de suspension du récit se couple vite à une démission de la mise en scène.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

« Yannick » : Quentin Dupieux met le jeune comédien Raphaël Quenard sur le devant de la scène
Lire l'article

Dupieux orchestre un crescendo dramatique où chaque réplique est une surprise, une relance, d'un comique vertigineux qui dynamise le texte. [...] Incroyable tour de passe-passe, le film réjouit encore longtemps après sa vision.
Lire l'article

Drôle, méchant, tendu, étonnamment émouvant, un grand cru de Quentin Dupieux porté par l'humanité dingue de l'acteur Raphaël Quenard.
Lire l'article