PROCHAINEMENT

DUNE 2
de Denis Villeneuve
EUREKA
de Lisandro Alonso
BLACK TEA
de Abderrahmane Sissako
MADAME DE SÉVIGNÉ
de Isabelle Brocard
REVIVRE
de Karim Dridi
LA VIE DE MA MÈRE
de Julien Carpentier
BOLERO
de Anne Fontaine
LA SALLE DES PROFS
de Ilker Çatak
COMME UN FILS
de Nicolas Boukhrief
INCHALLAH UN FILS
de Amjad Al Rasheed
LE MASQUE DU DÉMON
de Mario Bava
ROSALIE
de Stéphanie Di Giusto
NOUS N'AVONS PAS PEUR DES RUINES
de Yannis Youlountas
GHOST IN THE SHELL
de Mamoru Oshii
PAPRIKA
de Satoshi Kon
IL RESTE ENCORE DEMAIN
de Paola Cortellesi
LA NOUVELLE FEMME
de Léa Todorov
CHRONIQUES DE TÉHÉRAN
de Ali Asgari & Alireza Khatami
MÊME SI TU VAS SUR LA LUNE
de Laurent Rodriguez
JERK
de Gisèle Vienne
HORS-SAISON
de Stéphane Brizé
LA JEUNE FILLE ET LES PAYSANS
de DK Welchman & Hugh Welchman
BIS REPETITA
de Émilie Noblet
AVERROÈS ET ROSA PARKS
de Nicolas Philibert
BELLISSIMA
de Luchino Visconti
PRIMADONNA
de Marta Savina
L'ENLÈVEMENT
de Marco Bellocchio
ROUGE COMME LE CIEL
de Cristiano Bortone
CHER PAPA
de Dino Risi
SECONDE JEUNESSE
de Gianni Di Gregorio
IL BOEMO
de Petr Václav
SOY LIBRE
de Laure Portier
LA FORÊT C'EST LA CLASSE !
de Daniel Schlosser
PAS DE VAGUES
de Teddy Lussi-Modeste
LA PROMESSE VERTE
de Edouard Bergeon
LE JEU DE LA REINE
de Karim Aïnouz
SIDONIE AU JAPON
de Élise Girard
ROSALIE
de Stéphanie Di Giusto
LE MAL N'EXISTE PAS
de Ryûsuke Hamaguchi
MADAME HOFMANN
de Sébastien Lifshitz
QUITTER LA NUIT
de Delphine Girard
PROMISED LAND
de Gus Van Sant
CASINO
de Martin Scorsese

LA PRESSE

TÉLÉRAMA
Dans une Sicile rétrograde, au coeur des années 1960, un récit d'émancipation universel à la mise en scène moderne.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
"Primadonna" fait de prime abord redouter le déroulé d'une reconstitution historique en pilotage automatique. Mais il réserve, dans son académisme de façade, des moments d'affranchissement intenses qui expliquent, on le comprend à rebours, pourquoi il distille une aura étonnamment claire et lumineuse.
  Lire l'article
L'OBS
Sur un scénario épousant la solidité démonstratrice d'une fiction pour « les Dossiers de l'écran », la cinéaste cisèle le portrait d'une jeune fille, à peine sortie de l'adolescence, en lutte contre les hostilités sociétales et religieuses. Et fait le procès d'une époque, en écho au sort des femmes dans l'Italie contemporaine. Un rien scolaire mais salutaire.
  Lire l'article
A partir du mercredi 20 mars

PRIMADONNA

de Marta Savina

ITALIE - 2022 - 1h40 - version originale sous-titrée

Avec Claudia Gusmano, Fabrizio Ferracane, Francesco Colella...


Sicile, 1965. Lia a grandi dans un village rural. Elle est belle, têtue et sait ce qu'elle veut. Lorenzo, fils d'un patron local, tente de la séduire. Lorsqu'elle le rejette, fou de rage, il décide de la prendre de force. Au lieu d'accepter un mariage forcé, Lia le traîne au tribunal. Cet acte va pulvériser les habitudes sociales de son époque et va ouvrir la voie au combat pour les droits des femmes.

Filmographie : 1er film

Ciné fac - jeudi 21 mars à 20h00 - présenté par Tiphaine Bougeard, enseignante en italien
PLUS D'INFOS

LA PRESSE

TÉLÉRAMA
Dans une Sicile rétrograde, au coeur des années 1960, un récit d'émancipation universel à la mise en scène moderne.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
"Primadonna" fait de prime abord redouter le déroulé d'une reconstitution historique en pilotage automatique. Mais il réserve, dans son académisme de façade, des moments d'affranchissement intenses qui expliquent, on le comprend à rebours, pourquoi il distille une aura étonnamment claire et lumineuse.
  Lire l'article
L'OBS
Sur un scénario épousant la solidité démonstratrice d'une fiction pour « les Dossiers de l'écran », la cinéaste cisèle le portrait d'une jeune fille, à peine sortie de l'adolescence, en lutte contre les hostilités sociétales et religieuses. Et fait le procès d'une époque, en écho au sort des femmes dans l'Italie contemporaine. Un rien scolaire mais salutaire.
  Lire l'article