PROCHAINEMENT

SANS FILTRE
de Ruben Östlund
LE SIXIÈME ENFANT
de Léopold Legrand
VACANCES
de Béatrice de Staël & Léo Wolfenstein
SUPERASTICOT
de Sarah Scrimgeour, Jac Hamman
L'ÉVÈNEMENT
de Audrey Diwan
CINEMA PARADISO
de Giuseppe Tornatore
UN BEAU MATIN
de Mia Hansen-Løve
TORI ET LOKITA
de Jean Pierre & Luc Dardenne
ÊTRE PROF
de Emilie Thérond
UNE VIE DÉMENTE
de Ann Sirot & Raphaël Balboni
TAKE SHELTER
de Jeff Nichols
SOLEIL VERT
de Richard Fleischer
L'INNOCENT
de Louis Garrel
LES HARKIS
de Philippe Faucon
LE PETIT NICOLAS - QU'EST-CE QU'ON...
de Amandine Fredon & Benjamin Massoubre
UN BON DÉBUT
de Agnès Molia & Xabi Molia
LES AMANTS SACRIFIÉS
de Kiyoshi Kurosawa
EO
de Jerzy Skolimowski
R.M.N
de Cristian Mungiu
REPRISE EN MAIN
de Gilles Perret
UN COUPLE
de Frederick Wiseman
AFRICA MIA
de Richard Minier & Edouard Salier
LA VENGEANCE EST À MOI
de Shôhei Imamura
MON PAYS IMAGINAIRE
de Patricio Guzmán
WALLACE & GROMIT - LE MYSTERE DU...
de Nick Park & Steve Box
RING
de Hideo Nakata
DARK WATER
de Hideo Nakata
CLOSE
de Lukas Dhont
PAMFIR
de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk
TRANCHÉES
de Loup Bureau
PATIENTS
de Grand Corps Malade & Mehdi Idir
VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
de Michael Cimino
LES AMANDIERS
de Valéria Bruni Tedeschi
NOSTALGIA
de Mario Martone
MAUVAISES FILLES
de Émérance Dubas
CAPTAIN FANTASTIC
de Matt Ross
LES PIRES
de Lise Akoka & Romane Gueret
LES BONNES ÉTOILES
de Hirokazu Kore-eda
L'ARMÉE DES 12 SINGES
de Terry Gilliam
BEETLEJUICE
de Tim Burton
MARS ATTACKS !
de Tim Burton
HAPPINESS THERAPY
de David O. Russell
DIRTY DANCING
de Emile Ardolino
LA FUREUR DU DRAGON
de Bruce Lee
L'ÉCHAPPÉE BELLE
de Paolo Virzì
L'IMPASSE
de Brian De Palma
MULHOLLAND DRIVE
de David Lynch

LA PRESSE

CRITIKAT
Grâce à sa dimension ludique, la mise en scène de Kiyoshi Kurosawa renforce l'ambivalence d'un scénario retors cosigné par Ry?suke Hamaguchi.
  Lire l'article
LE MONDE
Les Amants sacrifiés conjugue poétiquement le motif de la trahison politique avec celui du lien conjugal, de l'histoire en marche avec celui des sentiments les plus secrets.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
La singularité du film, à la fois cruel et lyrique, consiste à appréhender le conflit mondial depuis ce seul théâtre conjugal, où l'amour et l'idéalisme entrent en concurrence frontale, et où un être familier se change en énigme.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Premier film d'époque de Kiyoshi Kurosawa, Les amants sacrifiés n'en est pas moins intense et s'ingénie à dérouler une mécanique implacable qui saisira le spectateur.
  Lire l'article
L'OBS
Une intrigue menée de main de maître par Kurosawa, réputé pour son goût pour le fantastique, qu'il délaisse avec cette fiction labyrinthique, faite de trahisons et de faux-semblants, à laquelle il insuffle sa touche personnelle, au lyrisme sec et sombre.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Ce n'est certes pas le film le plus emballant de Kurosawa, on le sent parfois comme étranger aux intentions ou à la psychologie de ses personnages, guidés par un scénario qu'il illustre plus qu'il ne l'investit. La force du récit, ses coups de théâtre dans un climat de perdition, est portée par le duo d'acteurs principaux [...].
  Lire l'article

SUR LA TOILE

« Le coeur des gens est l'ultime espace de résistance » : Kiyoshi Kurosawa, réalisateur des « Amants sacrifiés »
Lire l'article

Kiyoshi Kurosawa renoue avec le suspense à la manière d'Alfred Hitchcock
Lire l'article
mardi 18 octobre à 20h00
Ciné manga - présenté par Romain Ollivier, librairie Azu Manga
DETAILS

LES AMANTS SACRIFIÉS

de Kiyoshi Kurosawa

JAPON - 2020 - 1h55 - version originale sous-titrée

Avec Issey Takahashi, Masahiro Higashide, Yû Aoi...

Lion d'argent du meilleur réalisateur Venise 2020


Kobe, 1941. Yusaku et sa femme Satoko vivent comme un couple moderne et épanoui, loin de la tension grandissante entre le Japon et l'Occident. Mais après un voyage en Mandchourie, Yusaku commence à agir étrangement… Au point d'attirer les soupçons de sa femme et des autorités. Que leur cache-t-il ? Et jusqu'où Satoko est-elle prête à aller pour le savoir ?

Filmographie : "Au bout du monde", "Avant que nous disparaissions", "Creepy...

LA PRESSE

CRITIKAT
Grâce à sa dimension ludique, la mise en scène de Kiyoshi Kurosawa renforce l'ambivalence d'un scénario retors cosigné par Ry?suke Hamaguchi.
  Lire l'article
LE MONDE
Les Amants sacrifiés conjugue poétiquement le motif de la trahison politique avec celui du lien conjugal, de l'histoire en marche avec celui des sentiments les plus secrets.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
La singularité du film, à la fois cruel et lyrique, consiste à appréhender le conflit mondial depuis ce seul théâtre conjugal, où l'amour et l'idéalisme entrent en concurrence frontale, et où un être familier se change en énigme.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Premier film d'époque de Kiyoshi Kurosawa, Les amants sacrifiés n'en est pas moins intense et s'ingénie à dérouler une mécanique implacable qui saisira le spectateur.
  Lire l'article
L'OBS
Une intrigue menée de main de maître par Kurosawa, réputé pour son goût pour le fantastique, qu'il délaisse avec cette fiction labyrinthique, faite de trahisons et de faux-semblants, à laquelle il insuffle sa touche personnelle, au lyrisme sec et sombre.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Ce n'est certes pas le film le plus emballant de Kurosawa, on le sent parfois comme étranger aux intentions ou à la psychologie de ses personnages, guidés par un scénario qu'il illustre plus qu'il ne l'investit. La force du récit, ses coups de théâtre dans un climat de perdition, est portée par le duo d'acteurs principaux [...].
  Lire l'article

SUR LA TOILE

« Le coeur des gens est l'ultime espace de résistance » : Kiyoshi Kurosawa, réalisateur des « Amants sacrifiés »
Lire l'article

Kiyoshi Kurosawa renoue avec le suspense à la manière d'Alfred Hitchcock
Lire l'article