PROCHAINEMENT

AFTERSUN
de Charlotte Wells
UN PETIT FRÈRE
de Léonor Serraille
GHOST THERAPY
de Clay Tatum
LA MONTAGNE
de Thomas Salvador
DOUNIA ET LA PRINCESSE D'ALEP
de Marya Zarif & André Kadi
LE SERMENT DE PAMFIR
de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk
LICORICE PIZZA
de Paul Thomas Anderson
LES ENFANTS DES AUTRES
de Rebecca Zlotowski
SANS FILTRE
de Ruben Östlund
LES AMANDIERS
de Valéria Bruni Tedeschi
AUCUN OURS
de Jafar Panahi
AS BESTAS
de Rodrigo Sorogoyen
LES PASSAGERS DE LA NUIT
de Mikhaël Hers
R.M.N
de Cristian Mungiu
EN CORPS
de Cédric Klapisch
ARMAGEDDON TIME
de James Gray
LA NUIT DU 12
de Dominik Moll
L'INNOCENT
de Louis Garrel
LA SYNDICALISTE
de Jean-Paul Salomé
THE FABELMANS
de Steven Spielberg
ABOUT KIM SOHEE
de July Jung
HAPPINESS THERAPY
de David O. Russell
LA GRANDE MAGIE
de Noémie Lvovsky
TITINA
de Kajsa Næss
MA VACHE ET MOI
de Buster Keaton
DOUNIA ET LA PRINCESSE D'ALEP
de Marya Zarif & André Kadi
PIRO PIRO
de Baek Miyoung & Min Sung-Ah
COMEDY QUEEN
de Sanna Lenken
LE LION ET LES TROIS BRIGANDS
de Rasmus A. Sivertsen
A VOL D'OISEAUX
Collectif
UNE FOIS QUE TU SAIS
de Emmanuel Cappellin
DIRTY DANCING
de Emile Ardolino
LA FEMME DE TCHAÏKOVSKI
de Kirill Serebrennikov
THE FABELMANS
de Steven Spielberg
EMPIRE OF LIGHT
de Sam Mendes
LA SYNDICALISTE
de Jean-Paul Salomé
LE PIÈGE DE HUDA
de Hany Abu-Assad
INDES GALANTES
de Philippe Béziat
THE WHALE
de Darren Aronofsky
MON CRIME
de François Ozon
ARIAFERMA
de Leonardo Di Costanzo
L'IMMENSITA
de Emanuele Crialese
FREAKS OUT
de Gabriele Mainetti
A CHIARA
de Jonas Carpignano
LA STRADA
de Federico Fellini
NOS PLUS BELLES ANNÉES
de Gabriele Muccino
MICHEL-ANGE
de Andreï Konchalovsky
LA FUREUR DU DRAGON
de Bruce Lee
HOURIA
de Mounia Meddour
L'ÉCHAPPÉE BELLE
de Paolo Virzì
L'IMPASSE
de Brian De Palma
MULHOLLAND DRIVE
de David Lynch

LA PRESSE

A VOIR À LIRE
À travers Chiara et ses aspirations pures dans un monde corrompu dont elle est le fruit, le film offre un éclairage unique sur la force à double tranchant des liens du sang.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Dans ce labyrinthe brumeux, A Chiara trouve une inspiration onirique, quasi fantastique, qui lui fait regarder la famille et l'adolescence comme des énigmes à déchiffrer.
  Lire l'article
L'OBS
Jonas Carpignano signe un portrait lucide et asphyxié de la mafia italienne.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

Ce portrait d'une adolescente en Calabre brille par sa maîtrise et sa tension. Jonas Carpignano creuse son sillon de conteur humaniste, et confirme l'ampleur grandissante de son cinéma.
Lire l'article

Nulle trace ici de glauque appuyé ou d'émotion forcée, la fluidité de la mise en scène rejoint celle du récit et offre à cette trilogie son meilleur épisode, celui où jusque dans l'emploi de la musique Carpignano a su pousser au maximum le curseur de la f
Lire l'article
A partir du mercredi 8 mars
dimanche 12 mars à 10h45
Ciné découverte - Tarif unique : 5,50 euros
DETAILS

A CHIARA

de Jonas Carpignano

ITALIE - 2021 - 2h02 - version originale sous-titrée

Avec Swamy Rotolo, Claudio Rotolo, Grecia Rotolo...

Cannes 2021


Chiara, 16 ans, vit dans une petite ville de Calabre, entourée de toute sa famille. Pour les 18 ans de sa soeur, une grande fête est organisée et tout le clan se réunit. Le lendemain, Claudio, son père, part sans laisser de traces. Elle décide alors de mener l'enquête pour le retrouver. Mais plus elle s'approche de la vérité qui entoure le mystère de cette disparition, plus son propre destin se dessine.

Filmographie : "A Ciambra", "Mediterranea"

LA PRESSE

A VOIR À LIRE
À travers Chiara et ses aspirations pures dans un monde corrompu dont elle est le fruit, le film offre un éclairage unique sur la force à double tranchant des liens du sang.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Dans ce labyrinthe brumeux, A Chiara trouve une inspiration onirique, quasi fantastique, qui lui fait regarder la famille et l'adolescence comme des énigmes à déchiffrer.
  Lire l'article
L'OBS
Jonas Carpignano signe un portrait lucide et asphyxié de la mafia italienne.
  Lire l'article

SUR LA TOILE

Ce portrait d'une adolescente en Calabre brille par sa maîtrise et sa tension. Jonas Carpignano creuse son sillon de conteur humaniste, et confirme l'ampleur grandissante de son cinéma.
Lire l'article

Nulle trace ici de glauque appuyé ou d'émotion forcée, la fluidité de la mise en scène rejoint celle du récit et offre à cette trilogie son meilleur épisode, celui où jusque dans l'emploi de la musique Carpignano a su pousser au maximum le curseur de la f
Lire l'article