EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

LES REINES DE LA NUIT - Christiane Spièro
A PROPOS
Garçons sans histoire le jour, flamboyantes reines de cabaret la nuit, ce sont des artistes transformistes. Les documentaires qui s’intéressent au sujet tombent souvent dans un voyeurisme pittoresque. Ecueil que déjoue la réalisatrice, qui préfère recueillir les témoignages de ces hommes qui ont trouvé dans le maquillage outré et les robes en lamé de leurs idoles une forme de catharsis. Lucides, équilibrés, ils s’assument, se racontent et expliquent pourquoi se glisser dans la peau de Dalida ou de Mylène Farmer n’est pas qu’affaire de fétichisme. C’est bien la quête concrétisée d’une vie. Emotion garantie. Xavier Leherpeur (L'obs)

LE CABARET DES BELLES POULES AUX 400 COUPS !!

Depuis des décennies, l'art du transformisme écume les scènes du monde de la nuit. Si à Paris les spectacles du Chat Noir, des Folies Bergères, du Moulin Rouge, de Michou ou tant d'autres ont eu ou ont encore leur renommée, le Cabaret des Belles Poules vous charmera avec sa revue transformiste mêlant tradition et inventivité. Venez à la rencontre de ces truculentes reines des nuits angevines où vous y retrouverez l'ambiance, la chaleur, la proximité chères aux cabarets parisiens. Entre rêve, émotion, humour et nostalgie, les Belles Poules vous attendent pour partager ensemble un voyage scintillant.
Ciné doc
mardi 11 février à 20h00
en présence d'artistes du Cabaret  des Belles Poules

LES REINES DE LA NUIT
de Christiane Spièro
Documentaire
FRANCE - 2019 - 1h20
Les transformistes vivent dans l'attente de ce moment magique où sur scène ils deviennent femmes et idoles de la chanson. Hier médecin, styliste, libraire, agriculteur, enfant de la DASS, ils sont aujourd'hui comédiens, maquilleurs, danseurs, chanteurs, metteurs en scène... ils forment un microcosme de " soeurs ", uni quoique disparate. Pour tous, le transformisme a été une révélation et ils ont tout quitté pour exercer leur passion. Il y a des jeunes, des vieux, des beaux, des gros. Certains provoquent le désir, d'autres le rire. Certains font de la ressemblance, d'autres du burlesque. Certains sont féminins voire transgenres ou transsexuelles, d'autres redeviennent des hommes, dès la fin du spectacle. Souvent seuls, ils sont stars d'un milieu gay qu'ils attirent autant qu'ils repoussent. En dehors des paillettes et des lumières de la scène, ces artistes livrent leurs histoires et leurs espoirs, révélant avec une grande humanité l'écart entre le personnage public et leur vie privée.