ACTUELLEMENT

Semaine du 21 au 27 février
L'EMPIRE
de Bruno Dumont
AU FIL DES SAISONS
de Hanna Ladoul & Marco La Via
LE SUCCESSEUR
de Xavier Legrand
UNIVERSAL THEORY
de Timm Kröger
BYE BYE TIBÉRIADE
de Lina Soualem
BOB MARLEY : ONE LOVE
de Reinaldo Marcus Green
LA ZONE D'INTÉRÊT
de Jonathan Glazer
DAAAAAALI !
de Quentin Dupieux
VIVANTS
de Alix Delaporte
ANATOMIE D'UNE CHUTE
de Justine Triet
LE RÈGNE ANIMAL
de Thomas Cailley
CHIEN DE LA CASSE
de Jean-Baptiste Durand
LA FERME DES BERTRAND
de Gilles Perret
LA BÊTE
de Bertrand Bonello
LA TRESSE
de Laetitia Colombani
MAY DECEMBER
de Todd Haynes
WINTER BREAK
de Alexander Payne
L'AVENTURE DE MADAME MUIR
de Joseph L. Mankiewicz
LE ROYAUME DE KENSUKÉ
de Neil Boyle & Kirk Hendry
ROSE, PETITE FÉE DES FLEURS
de Karla Nor Holmbäck
LÉO, LA FABULEUSE HISTOIRE DE LÉONARD...
de Jim Capobianco & Pierre-Luc Granjon
RESPIRE, SOURIS, VIS
de Yen Le Van
LA GUERRE DES BOUTONS
de Yves Robert
DUNE
de Denis Villeneuve
DUNE 2
de Denis Villeneuve
NOUVEAUTE
affiche UNIVERSAL THEORY Timm Kröger

UNIVERSAL THEORY

de Timm Kröger

ALLEMAGNE - 2023 - 1h58 - version originale sous-titrée

Avec Jan Bülow, Olivia Ross, Hanns Zischler...


Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
21:15
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
* Séance accessible aux personnes à mobilité réduite

1962 : lors d'un congrès de physique dans les Alpes suisses, le jeune Johannes défend une théorie sur l'existence de mondes parallèles. Mais personne n'y croit, pas même son tuteur. Les mystères s'accumulent pourtant : une curieuse formation nuageuse dans le ciel ; la présence fantomatique de Karin, cette jeune pianiste qui l'obsède et semble tout savoir de lui… Et ces personnes victimes d'accidents étranges dans la montagne ? Le réel semble bien fragile en ce lieu.

Filmographie : "The Council of Birds"

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 1,7/10 (3 spectateurs)

SUR LA TOILE

Johannes Leinert est à la fois un génie incompris, l'archétype du savant fou dont la théorie même finit par le dépasser, mais aussi un homme englouti par la solitude et son passé, à l'identité fragmentée, et à la mémoire traumatique insaisissable.
Lire l'article

Brassant les références, le film dévoile ses mystères à un rythme un peu trop languissant, mais emporte le morceau dans un dernier acte où le romantisme de Kröger, sa malice pop, son travail plastique sur les distorsions spatio-temporelles finissent par réellement envoûter.
Lire l'article

Un film qui met brillamment en scène les théories des dimensions parallèles.
Lire l'article

LA PRESSE

ECRAN LARGE
Un voyage à l'intérieur d'une boite de Schrödinger à ciel ouvert et de l'espace étrange, mais fascinant, entre la science et la fiction.
  Lire l'article
LE MONDE
Présenté en compétition à la Mostra de Venise en 2023, Universal Theory offre une variation originale et rêveuse sur le multivers, notion tirée de la physique quantique. Le film frappe par sa façon de retrouver le climat parano de la guerre froide dans une image en noir et blanc imbibée par les angoisses du post-expressionnisme.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Pour s'accorder à l'état troublé de Johannes, Timm Kröger combine différents éléments formels du film noir rappelant l'expressionnisme allemand. Pourtant, le long métrage ne tombe pas dans le pastiche mais se veut plutôt une invocation de fantômes, ceux de Johannes, de l'Histoire, du cinéma.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Timm Kröger se lance avec malice dans un voyage vertigineux aux confins des mathématiques et de l'astrophysique.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Reste qu'on est là dans l'élégance romantique, entre La Montagne magique, de Thomas Mann, et un épisode de La Quatrième Dimension, avec ses doubles inquiétants et ses failles temporelles : l'occasion d'oublier les limites de ce qui s'apparente parfois à un brillant mais simple exercice de style. Ce qui fait qu'on n'aime pas vraiment et qu'on aime absolument Universal Theory.
  Lire l'article
L'OBS
On aimerait apprécier complètement cette fiction inquiète et paranoïaque mais ce serait taire une longueur pas toujours justifiée et un récit nébuleux (ok c'est dans le contrat) nous égarant trop souvent.
  Lire l'article