ACTUELLEMENT

Semaine du 29 juin au 5 juillet
DECISION TO LEAVE
de Park Chan Wook
EN ROUE LIBRE
de Didier Barcelo
VENTURA
de Pedro Costa
MON AMOUR
de David Teboul
ELVIS
de Baz Luhrmann
INCROYABLE MAIS VRAI
de Quentin Dupieux
EL BUEN PATRÓN
de Fernando León de Aranoa
LE GOÛT ET LES COULEURS
de Michel Leclerc
EN CORPS
de Cédric Klapisch
L'ÉCOLE DU BOUT DU MONDE
de Pawo Choyning Dorji
I'M YOUR MAN
de Maria Schrader
THE DUKE
de Roger Michell
FRÈRE ET SOEUR
de Arnaud Desplechin
COUPEZ !
de Michel Hazanavicius
LE PRINCE
de Lisa Bierwirth
LA MAMAN ET LA PUTAIN
de Jean Eustache
LA PETITE BANDE
de Pierre Salvadori
TOP GUN MAVERICK
de Joseph Kosinski
MEN
de Alex Garland
NOUVEAUTE
affiche MON AMOUR David Teboul

MON AMOUR

de David Teboul

FRANCE - 2022 - 2h52 - version originale sous-titrée

Documentaire


Séances mercredi, vendredi, dimanche et mardi à 13h15

Salle accessible aux personnes à mobilité réduite.*

 * sous réserve de modifications. Pour confirmation tel : 02 41 88 70 95


C'est l'histoire d'un homme qui se rend au bout du bout de la Sibérie. Il a connu l'amour à Paris, il y a dix ans, il l'a perdu. Ce paysage gelé pourra-t-il le lui rendre ? Les hommes et les femmes de ces villages de Sibérie pourront-ils le lui rendre ? C'est ce qu'il va leur demander, de raconter ce qu'ils ont vécu de l'amour, eux qui connaissent le désastre, le froid et l'alcool. Eux qui disent aussi "mon amour".

Filmographie : "Sigmund Freud, un juif sans Dieu", "La vie ailleurs"

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 5,2/10 (5 spectateurs)

SUR LA TOILE

Par ce double mouvement en apparence artificiel, Teboul crée une oeuvre d'une fluidité renversante, où on prend plaisir à s'abandonner.
Lire l'article

LA PRESSE

LES INROCKUPTIBLES
Mon amour est ce grand voyage hypnotique de justesse dans la description des maux et des beautés, ce geste de cinéaste, humble et miraculeux, qui traverse la planète pour interroger la mémoire des autres et mieux regarder la mort en face.
  Lire l'article
LE MONDE
En ambitionnant une durée de trois heures, David Teboul se condamne à errer dans un puits d'images sans parvenir à trouver la pièce qui ferait tenir l'édifice.
  Lire l'article
L'OBS
Travaillé par la culpabilité de n'avoir pu sauver l'homme qu'il aimait, David Teboul la conjure dans ce requiem lyrique et prenant qui parvient à traiter du deuil de manière universelle.
  Lire l'article