ACTUELLEMENT

Semaine du 17 au 23 juillet
SANTOSH
de Sandhya Suri
DÎNER À L'ANGLAISE
de Matt Winn
EAT THE NIGHT
de Caroline Poggi & Jonathan Vinel
DOS MADRES
de Víctor Iriarte
MOI MOCHE ET MECHANT 4
de Chris Renaud & Patrick Delage
LE COMTE DE MONTECRISTO
de Matthieu Delaporte & Alexandre De La Patellière
VICE-VERSA 2
de Kelsey Mann
LES FANTÔMES
de Jonathan Millet
ONLY THE RIVER FLOWS
de Wei Shujun
LES GENS D'À CÔTÉ
de André Téchiné
SONS
de Gustav Möller
POURQUOI TU SOURIS ?
de Christine Paillard & Chad Chenouga
EL PROFESOR
de Benjamin Naishtat & Maria Alché
KINDS OF KINDNESS
de Yorgos Lanthimos
UNE VIE
de James Hawes
MARS EXPRESS
de Jérémie Périn
OLLIE ET COMPAGNIE
de Anton Setola

KINDS OF KINDNESS

de Yorgos Lanthimos

IRLANDE - GRANDE BRETAGNE - 2024 - 2h44 - version originale sous-titrée

Avec Emma Stone, Jesse Plemons, Willem Dafoe...

Cannes 2024

Interdit aux moins de 12 ans


Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar
15:30*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
13:15*accessible aux personnes à mobilité réduites
* Séance accessible aux personnes à mobilité réduite

Une fable en tryptique qui suit : un homme sans choix qui tente de prendre le contrôle de sa propre vie ; un policier inquiet parce que sa femme disparue en mer est de retour et qu'elle semble une personne différente ; et une femme déterminée à trouver une personne bien précise dotée d'un pouvoir spécial, destinée à devenir un chef spirituel prodigieux.

Filmographie : "Pauvres Créatures", "La favorite", "Mise à mort du cerf sacré"...

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 5,6/10 (56 spectateurs)

SUR LA TOILE

Fascinant et captivant, impur et jamais aimable ni gratuit, Kinds of Kindness, impose un cinéma qui n'autorise pas la tiédeur et la passivité, encore capable de dialoguer avec son spectateur, quitte à le bousculer, le sortir de sa torpeur, le mettre en colère, ou lui tendre un miroir peu flatteur. C'est peut-être dans cette incapacité à vous caresser dans le sens du poil que Lanthimos, entre amour et répulsion, demeure un cinéaste aussi essentiel.
Lire l'article

Autant de tableaux abstraits, transgressifs et dérangeants qui nous emprisonnent dans leurs décors urbains et nous sidèrent par leur étrangeté et leur capacité à nous arracher au final un rire nerveux.
Lire l'article

LA PRESSE

TÉLÉRAMA
Lánthimos régale : plans larges, lents travellings pour pénétrer les scènes et sonder le mystère des personnages, gros plans zinzins, petites notes de piano crispantes et répétitives ou gros tube imparable d'Eurythmics… Bonus : avec le temps, le metteur en scène a gagné en humour.
  Lire l'article
A VOIR À LIRE
Lánthimos devrait ravir ses fans, mais également agacer ses détracteurs, avec cet opus en trois parties fidèle à son univers. Il faut reconnaître que le film est plutôt abouti malgré quelques excès inhérents au style de son auteur.
  Lire l'article
CRITIKAT
La dimension ludique des récits grinçants et loufoques de Lánthimos s'accompagne d'une incapacité à envisager le scénario autrement que comme un labyrinthe où déambulent des souris.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Le décor change, les personnages aussi, seul·es les acteur·rices restent. […] C'est le point fort du film, qui joue à plein sur l'effet de troupe, l'envie de passer d'un univers à un autre comme des gosses joueraient à mimer une réalité mutante.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Pour qui se soucierait de morale et de politique, c'est assez abject, exploitation du pire humain d'autant plus déplaisante que son exécution est au cordeau et qu'elle ne procure aucun vertige qui viendrait justifier sa pseudo-cruauté, ni sa toute petite méchanceté.
  Lire l'article