ACTUELLEMENT

Semaine du 23 au 29 novembre
LES MIENS
de Roschdy Zem
SAINT OMER
de Alice Diop
AUCUN OURS
de Jafar Panahi
MAUVAISES FILLES
de Émérance Dubas
JUSTE UNE NUIT
de Ali Asgari
CAMBIO DE SEXO
de Vicente Aranda
LES REPENTIS
de Icíar Bollaín
RESTE UN PEU
de Gad Elmaleh
COULEURS DE L'INCENDIE
de Clovis Cornillac
ARMAGEDDON TIME
de James Gray
LES AMANDIERS
de Valéria Bruni Tedeschi
PLUS QUE JAMAIS
de Emily Atef
MASCARADE
de Nicolas Bedos
L'INNOCENT
de Louis Garrel
CLOSE
de Lukas Dhont
RIPOSTE FÉMINISTE
de Marie Perennès & Simon Depardon
TROIS NUITS PAR SEMAINE
de Florent Gouëlou
SANS FILTRE
de Ruben Östlund
COMA
de Bertrand Bonello
OPÉRATION PÈRE NOËL
de Marc Robinet & Caroline Attia
CHARLOTTE
de Eric Warin, Tahir Rana
MUSTANG
de Deniz Gamze Ergüven
PHRASES INACHEVÉES
de Adar Bozbay
CAPTAIN FANTASTIC
de Matt Ross

COULEURS DE L'INCENDIE

de Clovis Cornillac

FRANCE - 2022 - 2h14

Avec Léa Drucker, Benoît Poelvoorde, Alice Isaaz...


Séances à 13h15 - 16h05 - 19h00
jeudi et mardi pas de 16h05
lundi pas de 19h00


Adaptation de Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre, suite de la saga initiée par Au revoir là-haut.

Février 1927. Après le décès de Marcel Péricourt, sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière. Mais elle a un fils, Paul, qui d'un geste inattendu et tragique va la placer sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra mettre tout en oeuvre pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.

Filmographie : "C'est magnifique !", "Belle et Sébastien 3: le dernier chapitre", "Un peu, beaucoup, aveuglément"

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 5,9/10 (78 spectateurs)

SUR LA TOILE

En adaptant le roman de Pierre Lemaître, Clovis Cornillac réalise un quatrième film en forme de fresque romanesque. Sa mise en scène ample et soignée fait briller un casting de haute volée.
Lire l'article

Les rebondissements y sont parfaitement orchestrés, la mise en scène soignée et discrète loin du tumultueux geste inaugural, l'interprétation impeccable. Mission accomplie.
Lire l'article

« Couleurs de l'incendie » : Benoît Poelvoorde aime bien sa « moustache de crapule » et sa « petite tête de salaud »
Lire l'article

LA PRESSE

A VOIR À LIRE
Malgré la mise en scène assez classique, Clovis Cornillac réussit son coup grâce à l'écriture de Pierre Lemaitre aussi haletante qu'étincelante. Une joyeuse surprise sur les écrans en début d'automne.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
À la manière, justement, du cinéma français d'avant guerre attaché aux acteurs, aux décors et aux costumes, cette célébration du courage féminin et des petites gens n'a d'autre ambition que d'être un parfait spectacle populaire, et c'est cela, justement, qui est si plaisant.
  Lire l'article
L'OBS
C'est plus sage mais pas moins réussi dans le registre du cinéma populaire, grâce à la générosité de la mise en scène, au goût pour le spectacle et à l'amour des actrices et acteurs.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Les mêmes costumes, les mêmes dorures, les mêmes tacots de location, les mêmes surcouches de maquillage, les mêmes mouvements de grue… Le récit défile, les acteurs jouent, les violons violonnent, les accessoiristes accessoirisent, et tout ce que l'on voit, c'est un cinéma mort, une espèce de grand barnum clinquant et inerte que l'on a vu mille fois.
  Lire l'article