ACTUELLEMENT

Semaine du 23 au 29 novembre
LES MIENS
de Roschdy Zem
SAINT OMER
de Alice Diop
AUCUN OURS
de Jafar Panahi
MAUVAISES FILLES
de Émérance Dubas
JUSTE UNE NUIT
de Ali Asgari
CAMBIO DE SEXO
de Vicente Aranda
LES REPENTIS
de Icíar Bollaín
RESTE UN PEU
de Gad Elmaleh
COULEURS DE L'INCENDIE
de Clovis Cornillac
ARMAGEDDON TIME
de James Gray
LES AMANDIERS
de Valéria Bruni Tedeschi
PLUS QUE JAMAIS
de Emily Atef
MASCARADE
de Nicolas Bedos
L'INNOCENT
de Louis Garrel
CLOSE
de Lukas Dhont
RIPOSTE FÉMINISTE
de Marie Perennès & Simon Depardon
TROIS NUITS PAR SEMAINE
de Florent Gouëlou
SANS FILTRE
de Ruben Östlund
COMA
de Bertrand Bonello
OPÉRATION PÈRE NOËL
de Marc Robinet & Caroline Attia
CHARLOTTE
de Eric Warin, Tahir Rana
MUSTANG
de Deniz Gamze Ergüven
PHRASES INACHEVÉES
de Adar Bozbay
CAPTAIN FANTASTIC
de Matt Ross

CLOSE

de Lukas Dhont

BELGIQUE - 2022 - 1h45 - version originale sous-titrée

Avec Eden Dambrine, Gustav De Waele, Emilie Dequenne...

Grand prix Cannes 2022


Séances à 15h50 sauf mercredi


Léo et Rémi, 13 ans, sont amis depuis toujours. Jusqu'à ce qu'un événement impensable les sépare. Léo se rapproche alors de Sophie, la mère de Rémi, pour essayer de comprendre…

Filmographie : "Girl"

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 5,8/10 (86 spectateurs)

SUR LA TOILE

Lukas Dhont et le film "Close"
Ecouter l'émission

Lukas Dhont :" Dans Close, j'ai filmé la tendresse d'une amitié masculine comme on la voit trop rarement"
Ecouter l'émission

Léa Drucker : "Ce que j'aime dans les comédiens, c'est quand j'ai l'impression que ça ne joue plus"
Ecouter l'émission

LA PRESSE

A VOIR À LIRE
Le second long métrage de Lukas Dhont est une oeuvre forte sur le deuil et l'affirmation de soi, qui confirme le talent de l'auteur de Girl.
  Lire l'article
ECRAN LARGE
Moins viscéral que le premier film de Lukas Dhont, Close présente malgré tout une chronique émouvante sur l'amitié, l'intimité et l'innocence à l'épreuve des codes traditionnels hétéronormatifs.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Close semble pétrifié dans sa joliesse. Et inversement proportionnelle à l'horreur du drame et à la douleur que vivent les personnages, cette joliesse finit par tenir le film à distance de son sujet, de l'émotion et finalement des spectateur·trices.
  Lire l'article
CRITIKAT
Sous couvert d'une délicatesse affectée, le film dévoile un goût passablement masochiste pour le martyre.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Ici, la joliesse cabotine du jeune acteur, alliée à des décors nunuches de type champs de fleurs pastels et à un parcours de deuil ultra répétitif, forment une fiction bien peignée qui coche toutes les cases du film bon élève à même de mettre tout le monde d'accord.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Cette chronique d'une intense amitié adolescente mise à mal par les clichés de genre vire au mélo appuyé.
  Lire l'article
L'OBS
Sur un scénario en creux, le cinéaste greffe des séquences bucoliques (les deux gamins courent beaucoup, mais vraiment beaucoup, dans les prés) qui semblent sans cesse différer son véritable sujet. Mais, à force de l'éviter, le jeune réalisateur finit par passer à côté.
  Lire l'article