ACTUELLEMENT

Semaine du 25 au 31 janvier
TAR
de Todd Field
DIVERTIMENTO
de Marie-Castille Mention-Schaar
LA FAMILLE ASADA
de Ryôta Nakano
RETOUR A SÉOUL
de Davy Chou
TU CHOISIRAS LA VIE
de Stéphane Freiss
BABYLON
de Damien Chazelle
LES CYCLADES
de Marc Fitoussi
L'IMMENSITA
de Emanuele Crialese
LES BANSHEES D'INISHERIN
de Martin McDonagh
NOS SOLEILS
de Carla Simón
LES SURVIVANTS
de Guillaume Renusson
TIRAILLEURS
de Mathieu Vadepied
NOSTALGIA
de Mario Martone
VIVRE
de Oliver Hermanus
UNICORN WARS
de Alberto Vázquez
JOYLAND
de Saim Sadiq
CARAVAGE
de Michele Placido
DE HUMANI CORPORIS FABRICA
de Verena Paravel & Lucien Castaing-Taylor
NATURAL LIGHT
de Dénes Nagy
L'ENVOL
de Pietro Marcello
LE SECRET DES PERLIMS
de Alê Abreu

BABYLON

de Damien Chazelle

USA - 2022 - 3h09 - version originale sous-titrée

Avec Brad Pitt, Margot Robbie, Tobey Maguire...


Séances à 15h00 - 20h50


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Los Angeles des années 1920. Récit d'une ambition démesurée et d'excès les plus fous, BABYLON retrace l'ascension et la chute de différents personnages lors de la création d'Hollywood, une ère de décadence et de dépravation sans limites.

Filmographie : "First Man - le premier homme sur la Lune", "La La Land", "Whiplash"...

NOTE DES SPECTATEURS

Cliquez sur une étoile pour donner une note :
Moyenne : 5,3/10 (91 spectateurs)

SUR LA TOILE

Démesuré, renversant, Babylon est un bordel virtuose, 3h10 d'un maelström d'émotions vertigineux sur la grandeur et la décadence d'Hollywood avec une Margot Robbie possédée qui n'a jamais été aussi magnétique.
Lire l'article

Il faut voir comment Damien Chazelle utilise finalement tous les artifices du cinéma pour réussir une fresque de trois heures à la fois lumineuse, grotesque et tragique pour arriver à prouver, particulièrement dans son ultime chapitre, que le septième art
Lire l'article

Babylon est un film excessif, chaotique, merveilleusement orchestré, brillamment incarné, épuisant, enivrant, fascinant, troublant, ambitieux, tragique, amusant, émouvant, épileptique, fragmenté, musical.
Lire l'article

LA PRESSE

A VOIR À LIRE
Avec une énergie hors du commun, Chazelle signe déjà, à quarante ans à peine, un film fleuve aux tournures testamentaires. Aussi ambitieux qu'étonnant, Babylon est le dernier opus d'une filmographie exceptionnelle.
  Lire l'article
ECRAN LARGE
Avec Babylon, Damien Chazelle signe son magnum opus. Un film excessif, dément et courageux, qui regarde Hollywood droit dans les yeux pour en scruter les abîmes... et la lumière.
  Lire l'article
TÉLÉRAMA
Le cinéphile Damien Chazelle s'est judicieusement méfié de la mémoire des spécialistes, des noms qu'il faut connaître, des incontournables qu'il faut citer. C'est une histoire collective qu'il veut partager.
  Lire l'article
L'OBS
Pleine de musique et de fluides corporels, cette fresque too much – trop exaltée, trop démonstrative ?, outrancière et documentée, inégale mais passionnante, trouve son sens dans ses moments de gueules de bois et ses petites épiphanies mélancoliques.
  Lire l'article
CRITIKAT
De l'ambivalence promise initialement par Babylon, film à la fois nourri par l'amour (du cinéma) et le dégoût (du système hollywoodien), il ne reste en fin de parcours plus grand-chose, sinon une mélasse assez informe.
  Lire l'article
LE MONDE
Babylon emboîte les séquences comme d'imposants tableaux que traversent des parades felliniennes. A chaque fois, le même principe : la situation pourrit lentement, court vers la gueule de bois, révélant peu à peu son envers cauchemardesque.
  Lire l'article
LES INROCKUPTIBLES
Chazelle, on l'avait déjà identifié dans ses oeuvres précédentes, est semblable à ses héros : travailleur acharné et technicien hors pair, il lui manque encore la finesse de trait.
  Lire l'article
LIBÉRATION
Faire le procès en mauvais goût de Babylon justifierait sans mal de ne rien vouloir en sauver. Foutu pour foutu, on veut bien sauver le repoussant si c'est à ça que tient la part attendrissante du film, avec ses choix difformes qui lui font gagner en inquiétude, sa naïveté [...], son gigantisme ludique et enragé.
  Lire l'article