EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

IRRINTZINA - Sandra Blondel & Pascal Hennequin
A PROPOS
Avec Irrintzina, le cri de la génération climat, nous avons un récit puissant qui raconte comment des centaines de personnes ont travaillé pendant des mois pour construire et réussir une mobilisation climat digne de ce nom malgré un contexte très dur d'état d'urgence post attentats.

Avec ce film, nous combinons la force des alternatives montrées dans le film Demain et l'audace des Klur de Merci Patron ! pour contrer les multinationales de la finance et des énergies fossiles.

Il nous reste peu de temps pour éviter de tomber dans le chaos climatique. Il faut que le récit de cette mobilisation pour l'urgence climatique se propage afin que nous soyons de plus en plus nombreux à réagir face à l'urgence climatique et ses causes.

Et comme dans un bon irrintzina – ce fameux cri ancestral que poussent les bergers basques pour communiquer de collines en collines –
c'est le cœur, c'est la chaleur, c'est votre énergie qui feront vivre ce film.

Séance organisée en collaboration avec Cinéma Parlant
Ciné doc
lundi 26 juin à 20h15
En présence des deux co-réalisateurs Sandra Blondel et Pascal Hennequin, de Romain Desjonquères, compositeur, accompagné par les musiciens ayant interprété la musique du film et des collectifs " Pour une transition citoyenne 49" et "Justice Climatique Angers"


IRRINTZINA
de Sandra Blondel & Pascal Hennequin
Documentaire
FRANCE - 2017 - 1h42
Irrintzina, le cri de la génération climat raconte l’émergence du mouvement pour la justice climatique Alternatiba. C’est l’histoire d’un pari fou lancé par quelques militant(e)s depuis Bayonne afin de lancer une mobilisation sans précédent en France pour la COP 21 et au-delà. De Bayonne à Paris, en passant par les routes de France et d’Europe, le film retrace une année et demie d’engagement pour faire connaître les alternatives au dérèglement climatique et de lutte par des actions directes non violentes contre les banques et les multinationales des énergies fossiles. Irrintzina, c’est un cri d’alarme pour éviter le chaos climatique mais c’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militant.e.s déterminé(e)s qui ont réalisé que si, ensemble, ils et elles ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.