EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

SOUVENIR - Bavo Defurne
A PROPOS
De la lumière à l'ombre
C'est en se demandant ce que deviennent les gens qui n’ont pas gagné l’Eurovision que Bavo Defurne a eu l'idée de Souvenir. Le metteur en scène développe : "Qu’est-ce que ça fait d’avoir été en pleine lumière et de se retrouver dans l’ombre ? Il y a beaucoup d’exemples de gens tombés dans l’oubli. Que deviennent-ils ? En Flandre, nous avons connu l’exemple frappant d’une chanteuse devenue vendeuse dans un magasin. Que faire lorsqu’on redevient anonyme ? C’est quelque chose qui me passionne. Liliane a caché son aura dans son appartement et c’est Jean qui va la retrouver."

Une histoire de contrastes

Souvenir est une histoire d’amour romantique et atypique mais aussi une métaphore de la célébrité selon Bavo Defurne. Ce qui intéressait le metteur en scène résidait également dans les contrastes : "Au début du film, Liliane est froide et distante, mais on devine tout un vécu. Il fallait alors faire revivre la star derrière la vedette oubliée. Jean va ouvrir la boîte de Pandore. L’irruption de ce jeune homme fait ressurgir l’aura disparue de Liliane. Par sa simple présence, il la projette de nouveau dans la lumière. Finalement, Liliane et Jean sont tellement faits l’un pour l’autre qu’on se fiche de leur différence d’âge. La réciprocité de leur passion est là et c’est tout ce qui importe."

Esthétique

Au niveau de l'esthétique de Souvenir, Bavo Defurne a cherché à donner forme à quelque chose de magique pour que le film ait l'air d'un rêve sans pour autant mettre de côté la réalité sociale des personnages. Pour illustrer ce contraste, le cinéaste et son équipe ont tourné dans d’anciens abattoirs au Luxembourg et ont construit sur place l’appartement de Liliane avec beaucoup de soin.

La BO

Le groupe Pink Martini de portland, composé de douze musiciens dont le style mêle rétro, jazz, musique latine, lounge, classique, collabore pour la première fois à la musique d’un film. C'est sur scène que Bavo Defurne l'a découvert. Ensemble, ils ont eu l'idée de composer en live sur les images de Souvenir, comme Miles Davis l’avait fait dans Ascenseur pour l’échafaud.

Film flamand

Souvenir est un film flamand tourné en français, ce qui n'est pas si fréquent. Le réalisateur Bavo Defurne développe : "C’est vrai qu’il y a une longue tradition picturale flamande qui se reflète chez beaucoup de designers et créateurs aujourd’hui. Mais en Flandre - et en Belgique en général - on aime aussi les personnages « réels », les pieds plantés dans la terre, avec une réalité sociale forte comme chez les Dardenne. C’est pourquoi j’apprécie aussi énormément le casting belge de « Souvenir », de Jan Hammenecker à Johan Leysen. Peut-être que ce qui définit le plus mes films c’est l’importance accordée aux émotions des personnages."


Séance organisée en collaboration avec Cinéma Parlant et Premiers Plans
Cap ciné
vendredi 23 décembre à 15h30
Séances en audiodescription et sous-titrées en français

La séance de 19h30 est présentée par Louis Mathieu, président de l'association Cinéma Parlant

SOUVENIR
de Bavo Defurne
avec Isabelle Huppert, Kévin Azaïs, Johan Leysen
FRANCE - 2016 - 1h30
 Une chanteuse oubliée, qui a autrefois participé à l'Eurovision, rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter un come-back.