EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

DERRIÈRE LES FRONTS - Alexandra Dols
A PROPOS
J’ai découvert les chroniques de Samah Jabr en 2007. Je travaillais alors sur mon dernier long métrage documentaire Moudjahidate. Film relatant les engagements de femmes dans la lutte pour l'Indépendance de l'Algérie. J’avais à l’époque ce que l’on peut appeler une "position de principe" anticolonialiste quant à la Palestine. Les chroniques du Dr Samah Jabr m’ont permis de visualiser et concrétiser la situation. En proposant une approche inédite, dans l’héritage de Frantz Fanon - celle de politiser le psychologique, pour décoloniser les esprits - ses chroniques m’ont donné une porte d’entrée sur une réalité complexe, et m’ont conduite jusqu’à elle.
Alexandra Dols

Diplômée d’un Master II en Création et Réalisation audiovisuelle à Paris VIII Vincennes et d’un Master I en Écriture de scénario de fiction à Paris I Panthéon-Sorbonne, Alexandra Dols est auteur-réalisatrice spécialisée dans le documentaire et intervient en parallèle dans les milieux scolaires afin de transmettre des outils d'éducation à l'image.
Son précédent long métrage documentaire, Moudjahidate, évoque l'engagement des femmes dans la lutte pour l’Indépendance de l’Algérie au sein du FLN-ALN. Sorti en 2008, il proposait déjà des jalons d'une réflexion anticolonialiste.
"La lutte contre l’occupation là-bas nous renvoie à la décolonisation des esprits et des institutions qu’il reste à faire ici, en France. Par rapport à son histoire, son passé, mais aussi à son présent."

Soirée organisée à l'initiative de l'Association France Palestine Solidarité
Avant première / rencontre
mardi 29 novembre à 20h15
en présence de Samah Jabr psychiatre et psychothérapeute, Alexandra Dols réalisatrice et Jean-Paul Roche vice-président de l'AFPS


DERRIÈRE LES FRONTS
de Alexandra Dols
Documentaire
FRANCE - 2016 - 1h50 - VOST
La dernière offensive militaire israélienne de l’été 2014 a fait plus de 2 100 victimes palestiniennes dont plus de 500 mineurs. Ce massacre était une phase aiguë d’une occupation commencée il y a maintenant plusieurs décennies.
Au quotidien, la colonisation n’est pas seulement celle des terres, des logements, du ciel ou de l’eau. Elle ne cherche pas simplement à s’imposer par les armes, mais elle travaille aussi les esprits, derrière les fronts.
Ce documentaire s’intéresse à ses formes invisibles, c'est à dire: l’occupation intime, celle de l’espace mental. Espace où l’équilibre, l’estime de soi, le moral et l’âme deviennent des lieux et des enjeux de lutte.