EVENEMENTS ET SEANCES SPECIALES

DANCING IN JAFFA - Hilla Medalia
A PROPOS
Un enseignant au pas !
Le professeur de danse dans Dancing in Jaffa, Pierre Dulaine a été quatre fois Champion du Monde de danse de salon. Ce professionnel danse depuis ses 14 ans et a même inspiré le film Dance with me, de Liz Friedlander.
Récompenses et sélections
Dancing in Jaffa a notamment reçu le Prix Honoraire pour un futur commun au Festival du Film de Munich en Allemagne, ainsi que le prix du Meilleur documentaire au Festival du Film de Ramdam en Belgique. Il fut également  sélectionné au festival de Trebica et à celui de Sydney et de Deauville.

Retour en terre connue...

7 ans après Mourir à Jérusalem, la réalisatrice Hilla Medalia revient dans la ville sainte pour y explorer à nouveau le conflit entre Palestiniens et Israéliens. Elle se concentre cette fois-ci sur les possibilités à envisager pour arriver à une entente entre les deux peuples.

Hyperactive

La réalisatrice, non contente de sortir Dancing in Jaffa et de se pencher sur les rapports entre Palestiniens et Israéliens, a réalisé cette même année 2013 le film Web Junkie. Le film s'attache alors non plus au Proche-Orient mais à la Chine, où la première clinique d'addicts au web est ouverte pour les jeunes accro à leur écran.

Et tu danses, danses, danses...

Dancing in Jaffa n'est pas le premier film de Hilla Medalia s'attardant sur le domaine de la danse. After the storm, sorti en 2009, suivait déjà une troupe d'acteurs/danseurs de Broadway qui vont aider les jeunes d'un quartier de la Nouvelle-Orléans à percer dans cette difficile carrière.

Un couple engagé

Pierre Dulaine et Yvonne Marceau ne se connaissent pas que sur l'écran puisqu'ils ont fondé ensemble l'American Ballroom Theater Company et reçu le prix Fred Astaire pour la meilleure danse de Boradway. De plus, Dulaine a créé en 1994 les "dancing classrooms" dans les écoles publiques de New York, qui, comme dans Dancing in Jaffa, propose aux enfants de tous horizons et tous âges de s'essayer à la danse.

Dancing Classroom

Ce programme qui réunissait à son origine une trentaine d'élèves de différentes écoles, s'est depuis ouvert à plus de 200 écoles de New York, mais aussi de 31 villes de cinq pays dont Israël. Le film Dance with me revient sur ces classes, où Pierre Dulaine est cette fois-ci joué par Antonio Banderas.

Drôle de genèse

C'est une amie de Pierre Dulaine qui lui proposé d'organiser des "dancing classrooms" à Jaffa. Le danseur a alors révélé qu'il rêvait depuis longtemps de faire danser ensemble Palestiniens et Israéliens. Le projet fut quelque peu difficile à mettre en place à cause des parents palestiniens qui refusaient souvent que leurs enfants dansent, filles et garçons confondus. Les directeurs des cinq écoles ne firent quant à eux pas de difficulté mais même les enfants furent parfois récalcitrants à se toucher pour la danse; notamment les petits Palestiniens. Le danseur avoue qu'il a plusieurs fois pensé à tout abandonner, aux vues des difficultés rencontrées à faire danser ensemble ces enfants, mais il s'est accroché pour leur faire ce cadeau de tolérance.

Parallèle des communautés

Les problèmes entre Palestiniens et Israéliens se retrouvent chez d'autres communautés à travers le monde. Pierre Dulaine raconte que, lorsqu'il était à Belfast en 2013, il devait faire travailler ensemble deux écoles protestantes et deux catholiques. Il y rencontra des difficultés similaires, bien que moins importantes, à faire danser les enfants ensemble et à les faire se reconnaître et s'accepter.

Pendant le tournage...et après

Le programme de danse dura dix semaines et s'échelonna sur une vingtaine de cours. Mais Pierre Dulaine dut être présent pendant 15 semaines en réalité pour perfectionner l'apprentissage des enfants avant de les présenter au concours. Depuis, le programme continue avec de nouvelles classes, et pas uniquement à Jaffa (aussi à Tel Aviv et Haïfa), pour un total d'environ 1000 élèves. Dancing in Jaffa se perpétue même après la fin du tournage.

Rencontre décisive

Hilla Medalia rencontre Pierre Dulaine grâce à la productrice de Dance with me, Diane Nabatoff. Ils se virent en Israël au retour de Chine de la réalisatrice, alors que celle-ci n'était pas vraiment convaincue par le projet. En effet, d'autres films censés rapprocher Palestiniens et Israéliens avaient déjà été faits, sans grands résultats. Mais la volonté de Dulaine d'aller de l'avant, sans s'appesantir sur le passé, ainsi que le caractère unique de son programme ont fini par la convaincre. "Quand une porte se ferme, Dieu ouvre une fenêtre pour moi" : l'optimisme de Dulaine était sans limites.



Ciné Danse
mardi 7 mars à 20h15
Présenté par Claire Rousier, directrice adjointe du CNDC 

DANCING IN JAFFA
de Hilla Medalia
Film documentaire
Israël - USA - 2013 - 1h24 - Version originale sous-titrée
Né à Jaffa en 1944, Pierre Dulaine quitte son pays avec sa famille en 1948 pour s'installer à l'étranger. Après une carrière internationale accomplie de danse en couple, Pierre retourne à Jaffa pour réaliser son rêve : faire danser ensemble des enfants juifs et palestiniens pour rapprocher les communautés. C'est là, selon lui, que réside toute la beauté de la danse de salon : forcer deux personnes à se déplacer en faisant qu'un.